leral.net | S'informer en temps réel

Trafic de drogue : Malick Ndiaye et Babacar Touré risquent 2 ans et 3 ans de prison ferme

Babacar Touré et Malick Ndiaye, âgés respectivement de 22 et 29 ans, ont comparu ce jeudi, devant le tribunal correctionnel de Dakar pour des faits d'association de malfaiteurs et d'offre ou de cession de drogue. Ils encourent des peines d'emprisonnement de 2 ans et 3 ans ferme.


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Juin 2018 à 16:37 | | 0 commentaire(s)|

C'est au cours d'une patrouille de routine que les enquêteurs avaient interpellé Malick Ndiaye à bord de sa charrette près du Commissariat de Grand-Yoff. Une fouille corporelle effectuée sur lui, avait permis aux limiers de retrouver dans ses poches 3 cornets de chanvre indien et la somme de 7500 francs Cfa.

Entendu, Malick Ndiaye soutient que le produit illicite est destiné à sa consommation personnelle. Et, il désigne Babacar Touré et un certain Bouba Dabo, comme étant ses fournisseurs.

Interpellé à son tour avec la quantité de 125g dudit produit dans son atelier de mécanique, Babacar Touré affirme lui aussi, qu'il est un simple usager.

Poursuivant leur investigation, les enquêteurs qui ont fait une perquisition au domicile de Malick Ndiaye, y ont découvert 2 kg de chanvre indien, 2 paires de ciseaux, des coupures de journaux, 1 lot de sachets en plastique et la somme de 80 mille francs.

Inculpés et traduits ce jeudi, devant le tribunal correctionnel de Dakar, les deux résidents du quartier de Grand-Yoff cherchent à atténuer la gravité des faits. Malick Ndiaye allègue qu'il n'a jamais dit que son co-prévenu est un vendeur de chanvre indien. Il a été arrêté avec un joint qu'il avait acheté auprès d'un certain Leuz. Pis, Babacar Touré dit qu'ils ne se connaissent même pas.

Pour le représentant du Ministère public, les faits sont têtus à l'encontre des prévenus. Ils sont dit-il, des trafiquants de drogue. Et, ils avaient fait, renchérit-il, des aveux circonstanciés devant le juge d'instruction. 

Ainsi, il a requis 3 ans d'emprisonnement ferme contre Malick Ndiaye. Et 2 ans ferme pour Babacar Touré.

La défense assurée par Mes Aboubacry Barro et Iba Mar Diop, a plaidé pour une disqualification des faits en détention de chanvre indien en vue de l'usage. Ainsi, ils ont sollicité une application bienveillante de la loi pour leurs clients.

Le juge a fixé son délibéré au 28 juin prochain.






Kady FATY Leral 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos