leral.net | S'informer en temps réel

VIDEO - CHU de Bordeaux: un robot révolutionnaire pour soigner le cancer

Opérationnel depuis quelques mois dans le service de radiothérapie du CHU de Bordeaux , le Cyberknife dernière génération, est un robot révolutionnaire dans le traitement d’un grand nombre de cancers. Il permet de traiter des tumeurs bénignes et malignes inaccessibles à la chirurgie.


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Février 2019 à 13:53 | | 0 commentaire(s)|

L’intelligence artificielle au service des patients
Pour soigner un cancer actuellement il existe 3 traitements: la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie.

Indolore et non invasif, le CYBERKNIFE, nouveau robot médical révolutionne la prise en charge des malades.

Il diminue le temps des traitements. Par radiothérapie conventionnelle, il faut pour une tumeur cérébrale compter 15 séances d'une dizaine de minutes chacune. Avec le robot Cyberknife 1 à 5 séances suffisent entre 30 à 90 minutes chacune.

Il permet de traiter des zones difficilement accessibles avec la chirurgie. Grâce à une précision infra millimétrique, il envoie sur les tumeurs un faisceau de rayons sans endommager les tissus autours de la zone à traiter. C'est une frappe chirurgicale. 

De l'automobile au patient   
                                  
Le Cyberknife est issu des ateliers de finitions de l’industrie automobile. Au bout de son bras, un accélérateur de particules crée un faisceau de photons pour les traitements. C’est avec une  précision inégalée que le Cyberknife traite les tumeurs.

D'abord destiné aux cancers du cerveau, les chercheurs ont développé ce robot innovant  pour qu'il s'adapte aux mouvements du corps du malade comme sa respiration par exemple, tout en continuant de délivrer la dose de traitement nécessaire, en recalculant toutes les 20 secondes la trajectoire.  

Opérationnel depuis quelques mois dans le service de radiothérapie du CHU de Bordeaux , le Cyberknife dernière génération, est un robot révolutionnaire dans le traitement d’un grand nombre de cancers.

La haute technologie a un coût 4,5 millions d'euros ont été nécessaire pour cette acquisition.









Franceinfo


 







Franceinfo




Cliquez-ici pour regarder plus de videos