leral.net | S'informer en temps réel

Vélingara / Candidat à la mairie de Pakour: Le Maire sortant Diarga Sané défié par ses 2 adjoints

Le souhait du Président Macky Sall de ne pas voir des listes dissidentes, lors des investitures de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) aux prochaines Locales, risque de se heurter à la réalité du terrain.


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Juin 2021 à 09:38 | | 1 commentaire(s)|

Vélingara / Candidat à la mairie de Pakour: Le Maire sortant Diarga Sané défié par ses 2 adjoints
A Pakour, la candidature déclarée du maire sortant, Diarga Sané, est contestée par ses 2 adjoints qui, en complicité avec des conseillers et des militants de la coalition, veulent voir le premier adjoint le remplacer au soir du 23 janvier 2022.

La déclaration a été faite lors d’une conférence de presse organisée dans cette commune du département de Vélingara, à laquelle ont pris part des militants de la coalition au pouvoir de l’Apr, du Ps et du Rcd, mais aussi ceux de l’opposition, en l’occurrence Pastef et le Pds.

«Nous, adjoints au maire de Pakour, conseillers municipaux et militants des différents partis membres de la coalition Benno Bokk Yakaar, avons décidé d’aller aux élections locales prochaines sans le maire Diarga Sané, qui a déjà déclaré sa candidature.

Après des sondages au sein des populations et d’après les échos que nous recevons de sa déclaration, sa candidature est mal perçue. Ce n’est pas la meilleure pour la coalition. Le 2e adjoint du maire, Alassane Diallo (Ps), plusieurs conseillers et militants m’ont demandé de poser ma candidature, ce que j’ai accepté
», a dit l’Apériste Bocar Boiro.

Pour expliquer «l’impopularité du maire sortant», Alassane Diallo, lui, ajoute : «Il n’a pas le sens de l’écoute, il n’a pas un bilan à présenter, il n’a rien réalisé sur initiative personnelle ou par des partenariats noués avec des organismes ou organisations privés ou des individualités. Il se contente de s’attribuer les réalisations faites par l’Etat ».

Un autre conseiller municipal souligne que «Diarga Sané s’est enterré dans les 1000 ha de terres qu’il a attribués à Mamadou Oumar Sall pour un projet privé de bananeraie». Or, relève-t-on, «les populations ne sont pas prêtes à laisser ces terres pour l’éternité à Sall et descendants».

Les détracteurs de l’édile sortant de Pakour préviennent : «Tôt ou tard, ces terres vont revenir aux populations riveraines. Cela va commencer avec l’équipe municipale qui sera aux commandes à partir de janvier 2022».




Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page