leral.net | S'informer en temps réel

Vélingara: Une taxe de 1000 FCfa réclamée pour l’obtention d’une CNI

L’Association internationale pour Médina-Mary (AIMM) dénonce le paiement d’une taxe de 1.000 FCfa réclamée à chaque citoyen et citoyenne du département de Vélingara, pour l’obtention de la Carte nationale d’identité à leur Préfecture.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Décembre 2021 à 12:36 | | 1 commentaire(s)|

Pour obtenir une carte nationale d’identité, il est réclamé 1000 FCfa à chaque citoyen du département de Vélingara. Ce, au motif que cette taxe sert à « l’achat de rames de papiers, l’acheminement des dossiers à Dakar », entre autres. « Cette pratique illégale, qui dure depuis au moins deux ans, dépasse le racket et tout entendement », confie Ibrahima Cissé, président de l’AIMM. Elle est érigée en règle quasi-officielle, sans que les autorités administratives n’y mettent fin. Elles peuvent difficilement l’ignorer, puisqu’elle se passe dans les locaux de la Préfecture, au vu et au su de tout le monde.

L’année dernière, elle avait été signalée aux services du ministère de l’Intérieur, qui avaient ordonné immédiatement, d’y mettre fin. Il est curieux que malgré tout, elle continue de plus belle. Cette imposition est d’autant plus grave que ceux qui l’ont initiée, sont montés au créneau samedi 4 décembre 2021, pour déclarer que même le Préfet du département ne peut rien contre ce qu’ils font. « Sans cette somme, aucun dossier ne serait accepté », ont-ils affirmé dans "Rewmi".

L’AIMM interpelle le ministre de l’Intérieur face à cette forfaiture condamnable et qui constitue une violation flagrante de la loi. Elle réclame l’application des sanctions prévues par la loi. Elle appelle les autorités administratives de Vélingara, à veiller à l’égalité des citoyens et des citoyennes en droits et en devoirs. Le département, conteste-t-on, ne devrait être une zone de non-droit, où chacun fait ce qu’il veut, au mépris des lois et règlements.

Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page