leral.net | S'informer en temps réel

Viabilité de leurs entreprises agricoles: Les producteurs de la Vallée face à l'équation de la gestion financière transparente

Pour établir une permanente confiance entre bailleurs de fonds et producteurs de la Vallée du fleuve, les responsables du Centre de gestion et d’économie rurale invitent les derniers nommés à cultiver la transparence dans la gestion des fonds obtenus, pour la viabilité de leurs entreprises agricoles.


Rédigé par leral.net le Samedi 18 Décembre 2021 à 09:28 | | 0 commentaire(s)|

Viabilité de leurs entreprises agricoles: Les producteurs de la Vallée face à l'équation de la gestion financière transparente
Lancé en 2004 pour conseiller et accompagner les organisations paysannes de la vallée, le Centre de gestion et d’économie rurale (Cger) a réuni, lors d’un atelier, différents acteurs et partenaires, pour partager sur les bonnes pratiques de gestion et de transparence des financements obtenus auprès des institutions financières.

Le directeur du Cger/Vallée, Assane Kane, renseigne que l’objectif principal de leur structure est d’accompagner le développement des entreprises agricoles de la vallée.

‘’Depuis notre mise en place, nous soutenons les entreprises agricoles et les organisations paysannes par des prestations. Nous les accompagnons, dans le cadre du suivi du crédit de campagne, pour sécuriser les remboursements à la fin des productions, du suivi du coût hydraulique, du suivi de la gestion financière et comptable des entreprises agricoles’’, ajoute M. Kane.

Ainsi, il se réjouit des résultats obtenus sur le terrain. ‘’Au début de l’aventure, seules 50 organisations étaient partantes, mais aujourd’hui, nous en sommes à plus de 500 membres issus de toutes les filières agricoles de la Vallée du fleuve Sénégal. Et grâce à notre compagnonnage et à nos conseils dans la gestion financière, la confiance est devenue permanente entre bailleurs de fonds et producteurs. Une confiance qui participe à la pérennisation et au développement de ces exploitations agricoles’’, indique le directeur du Cger/Vallée.

Le président de l’Union des producteurs de Mbagam, ne dit pas autre chose. Oumar Bouya Niang affirme que les conseils du Centre de gestion et d’économie rurale sont très utiles et permettent d’améliorer la gestion financière des exploitations et des entreprises agricoles de la Vallée.

‘’L’agriculture est incontournable pour le développement du pays. Pour nous producteurs, il faut qu’on travaille avec des partenaires financiers dans la confiance. C’est pourquoi j’invite tous mes collègues responsables et producteurs, à intégrer les différents Cger de la Vallée, du Walo et du Fouta, pour mieux être outillés dans la gestion et la transparence des financements’’, insiste M. Niang.

Car, il est d’avis que toute entreprise, sans une gestion transparente, est vouée à l’échec. ‘’Il faut que les responsables des organisations paysannes prennent l’habitude de rendre compte régulièrement à leurs membres, des fonds qu’on leur a confiés. Sans quoi, il n’y aura pas de confiance entre membres et cela se ressentira dans les relations avec les institutions financières partenaires. Raison pour laquelle nous apprécions la collaboration avec le Cger/Vallée’’, a conclu le président de l’Union des producteurs de Mbagam.






Enquête


Titre de votre page Titre de votre page