leral.net | S'informer en temps réel

Victoire de l’Algérie à la CAN: plus de 70 interpellations après les heurts et les pillages en France

Les "Fennecs" ont battu les "Eléohants" de la Côte d’Ivoire aux tirs au but, jeudi soir. À Paris et ailleurs, leurs supporters sont descendus dans la rue, où la fête a parfois dégénéré.


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Juillet 2019 à 10:21 | | 0 commentaire(s)|

Les drapeaux algériens étaient de sortie jeudi soir un peu partout en France. En Coupe d'Afrique des nations, les "Fennecs" ont en effet remporté leur quart de finale face à la Côte d'Ivoire. La victoire algérienne a vu des milliers de supporters algériens descendre dans la rue à travers le pays et les rassemblements ont parfois dégénéré.

Au total, 74 personnes ont été interpellées sur tout le territoire français, et 73 placées en garde-à-vue, selon le bilan du ministère de l'Intérieur, ce vendredi matin. Le ministre Christophe Castaner a jugé « inacceptables », les « dégradations et incidents » commis jeudi soir.

En outre, une vingtaine de policiers ont été blessés, dont dix à Marseille, où plus de 10 000 personnes s'étaient rassemblées, selon nos informations.

Des magasins de motos pillés à Paris

Paris a été vite envahie par des milliers de supporters, comme à Barbès, dans le XVIIIe arrondissement, près de 1500 supporters des Verts et Blancs se sont rassemblés. Le périphérique a été partiellement bloqué.

C'est sur la place de l'Étoile et les Champs-Élysées, théâtres habituels des célébrations sportives, que les festivités improvisées ont été les plus intenses, avec environ 3000 supporters déchaînés.

Les célébrations ont dégénéré sur l'avenue de la Grande-Armée, où trois magasins de motos ont été pillés, dont les enseignes Ducati, Yamaha et BMW. Une fois la vitrine cassée, plusieurs dizaines de personnes les ont dévalisés, s'emparant des accessoires - casques, gants… - mais aussi de motos.
 

Dans le 8e arrondissement, les policiers ont été attaqués par un chien, lâché délibérément par un supporter algérien. Ce dernier venait déjà de lancer l'animal sur un autre supporter avec qui il se disputait, mordu à la cheville. Les agents de police ont fait usage de leur arme administrative, blessant l'animal à la patte. Son propriétaire a été interpellé et placé en garde à vue. Et le chien a été pris en charge par les services vétérinaires des pompiers.

Les forces de l'ordre sont intervenues en faisant usage de gaz lacrymogène, mettant fin aux pillages. D'autres vitrines ont été brisées dans le quartier des Champs-Elysées. Une trentaine de personnes ont été interpellées. Les incidents ont pris fin vers 1h30, alors que les concerts de klaxons se prolongeaient.

A Paris, 40 personnes ont été placées en garde à vue dont 10 mineurs pour des feux et des jets de projectiles, selon le parquet. Plus de 50 vidéo-verbalisations pour des infractions au code de la route ont été enregistrées et une dizaine de commerces en tout ont été dégradés, selon la préfecture de police.

À Marseille (Bouches-du-Rhône), le Vieux-Port a célébré la victoire des Algériens : des vidéos postées sur les réseaux sociaux montrent des centaines de personnes sautant de joie, dos à la mer. Selon le ministère de l'Intérieur, ils étaient 9000 à s'être rassemblés sur fond de fumigènes. La police a dû intervenir pour ramener le calme et des heurts se sont produits.

A Roubaix (Nord), près de 1.000 supporters ont célébré la victoire algérienne et les policiers ont dû procéder à 14 interpellations.

A Tours (Indre-et-Loire), 800 personnes se sont retrouvées place Jean-Jaurès, où un drapeau français a été dégradé et remplacé par le drapeau algérien.

À Lyon (Rhône), les supporters des Fennecs se sont réunis dans le centre-ville pour célébrer la victoire de leur équipe. Mêmes scènes décrites par Le Progrès à Saint-Etienne, où deux hommes ont été blessés dans une bagarre et où des policiers ont été caillassés vers 23 heures, selon France Bleu. Caillassages aussi à Saint-Chamond, également dans la Loire, où l'on déplore des conteneurs incendiés.

Des débordements aussi dans le département voisin, à Valence (Drôme), où s'étaient rassemblées une centaine de personnes pour regarder le match, selon Le Dauphiné Libéré.

Source: Le Parisien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos