leral.net | S'informer en temps réel

Vidéo : Macky Sall promet des subventions à hauteur de 10 milliards pour les pêcheurs

Le Président Macky SALL a procédé jeudi à l’inauguration du quai de pêche de Potou, dans la région de Louga.


Rédigé par leral.net le Vendredi 31 Mars 2017 à 11:46 | | 0 commentaire(s)|

#Discours_PR_Quai_de_Pêche_Potou

Monsieur le Maire
Monsieur le Ministre de la Pêche et de l’Economie maritime,

Mesdames, Messieurs les Ministres,

Honorables députés ;

Distingués membres du Haut Conseil des Collectivités territoriales et du Conseil économique social et environnemental,
Monsieur le Gouverneurs de la Région de Louga,

Monsieur le Préfet du Département de Louga ;

Monsieur le Président du Conseil départemental de Louga ;

Mesdames, Messieurs les Représentants des Partenaires techniques et financiers, ONG et Fondations ;

Mesdames, Messieurs les Directeurs généraux et nationaux,

Mesdames, Messieurs les Chefs de Services régionaux et départementaux,

Notabilités Religieuses et Coutumières,
Mesdames, Messieurs les Présidents des organisations professionnelles de la Pêche et de l’Aquaculture,

Chers Invités,

Mesdames, Messieurs,

Il y a seulement 25 jours, le 05 mars dernier, « Goxu Mbacc», étrennait son complexe de transformation de produits halieutiques.
Aujourd’hui, nous voici, encore réunis, pour procéder à l’inauguration du quai de débarquement moderne de Potou, qui témoigne de mon engagement à consolider le dynamisme du secteur de la pêche.
Je tiens à exprimer ma profonde gratitude aux populations de Potou, et celles venues des autres régions du Sénégal pour la mobilisation exceptionnelle et l'accueil chaleureux qui m’a été réservé.
Je saisis cette occasion pour saluer, à nouveau, la contribution décisive des acteurs de la pêche et de l’aquaculture dans le développement économique et social de notre pays. 
 Je voudrais, également, en ce mois de mars, dédié à la Femme, rendre un vibrant hommage aux vaillantes actrices, du secteur, pour leur rôle déterminant.

Mesdames, Messieurs,
Cette importante infrastructure, entièrement équipée, d’un coût de quatre cent trente-neuf millions (439 000 000) permettra d’améliorer les conditions de travail des acteurs de la pèche, de valoriser davantage les potentialités halieutiques et de stimuler ainsi l’économie locale.
Elle devrait, en outre, renforcer la compétitivité de la zone et contribuer, en même temps, au décongestionnement des sites de Saint Louis et Cayar.
La réalisation de ce joyau s’inscrit dans mon ambition de moderniser le secteur de la pêche dont l’importance socio-économique et culturelle est manifeste.
C’est ce qui justifie son érection en secteur prioritaire du Plan Sénégal Emergent (PSE) à travers l’Axe I qui vise «la transformation structurelle de l’économie et la promotion d’une croissance inclusive et durable».
Mesdames, Messieurs,
Le processus de modernisation du Secteur de la pêche engagé, intervient dans un contexte international marqué par l’adoption de nouveaux instruments, visant la conservation et l’exploitation durable des ressources marines à travers, les Objectifs de Développement Durable (ODD).
Par ailleurs, l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’Agriculture (FAO), promeut l’approche éco systémique des pêches et les Directives volontaires de la pêche artisanale afin d’éliminer la faim et la pauvreté.
Dans ce cadre la FAO, a pris des mesures contraignantes en vue de lutter, plus efficacement, contre la Pêche Illicite, Non déclarée et Non Réglementée (Pêche INN) qui constitue un fléau mondial.
Ces options stratégiques visent à améliorer la gouvernance des pêches, gage d’une croissance durable, apte à garantir la résilience des Océans et des Communautés côtières, face aux changements climatiques.
L’atteinte d’un tel objectif suppose une approche participative fondée sur une concertation permanente entre l’Etat et toutes les parties prenantes.
Conformément à ces instruments internationaux de gouvernance le Sénégal, a opté pour une gestion inclusive du secteur.
C’est le sens de la création des Conseils locaux de Pêche artisanale (CLPA) et de la Coopérative sénégalaise des Exploitants de Crevettes profondes (COSECPRO).
C’est, également, le sens de l’instauration de la surveillance participative et de l’élaboration des plans d’aménagements concertés.
C’est, aussi, le sens de l’élaboration d’une stratégie nationale pour les aires marines protégées qui vise la préservation de notre patrimoine naturel, marin et côtier.
C’est dans cette même dynamique, que s’inscrit l’amélioration du cadre juridique, à travers la révision du code de la pêche maritime et de son décret d’application, avec comme nouvelles mesures l’instauration du permis et l’immatriculation des unités de pêche artisanale.
Toutes ces initiatives viennent amplifier les investissements majeurs déjà consentis par mon Gouvernement dans le but d’améliorer le bien-être des Sénégalais, en particulier celui des acteurs de la Pêche.
Il s’agit, entre autres :
-​de la création du pôle aquacole de Sédhiou dans le cadre du projet phare de développement accéléré de l’aquaculture ;
-​de la modernisation des infrastructures et équipements de pêche artisanale avec la construction de quais de débarquement, d’aires de transformation, de complexes frigorifiques ainsi que la création d’embarcations en fibre de verre ;
-​du projet de géolocalisation des pirogues dont l’objectif est de contribuer à la sécurité de la pêche artisanale.
Ces efforts seront poursuivis pour accroitre les performances de la pêche afin de renforcer la sécurité alimentaire, approvisionner les industries et créer des emplois et de la richesse.
Dans cette perspective, j’ai demandé au Gouvernement de veiller à la mise en place de pôles industriels intégrés pour la transformation des produits halieutiques, tel que prévu dans les 27 projets phares du PSE.
Mesdames, Messieurs,
Avant de clore mon propos, je voudrais remercier les organisations professionnelles, les femmes transformatrices, et les autres acteurs de la pêche pour leur engagement en faveur du renouveau de ce secteur à haut potentiel économique et social. 
J’associe à ces remerciements les Partenaires techniques et financiers pour leur soutien constant dans la mise en œuvre des politiques publiques.
Aux usagers de ce quai moderne, j’exhorte de mettre en place, en accord avec les autorités locales et le Ministre chargé de la Pêche, que je félicite encore au passage, un mécanisme de gestion permettant d’assurer un bon usage et un entretien régulier de cet équipement collectif.
Je vous remercie de votre aimable attention.




Cliquez-ici pour regarder plus de videos