Leral.net | S'informer en temps réel

Video+Photo/ En visite au village natal de sa maman : Famara Diédhiou, International sénégalais, royalement accueilli à Thieudème-Diender

Rédigé par leral.net le Dimanche 19 Juin 2022 à 21:13 | | 0 commentaire(s)|

L’international sénégalais, Famara Diédhiou, profite bien de ses vacances au Sénégal. L’attaquant de l’équipe nationale s’est rendu ce week-end, à Thieudème, un village lébou de la Commune de Diender, situé à quelques kilomètres de Dakar pour se ressourcer. Famara a bien retrouvé les siens du village natal de sa mère. Bien accueilli, le « Lion » a affiché toute sa joie de retrouver ses parents lébou qui l’ont royalement accueilli. L’international a fait l’effort de rencontrer ses parents et de communier de manière chaleureuse avec les jeunes du village.


La sacralité de la famille n’est pas un vain mot. Son appropriation doit être une priorité pour tout individu pour, ne serait-ce que la notion d’identité. Famara Diédhiou, international sénégalais, en est bien conscient. En vacances au Sénégal, il s’est rendu à Thieudème, son village maternel.

A titre de rappel, ce village de Thieudème, dont est originaire la maman de Famara Diédhiou se trouve au coeur de la zone des Niayes. C’est un village d’agriculteurs, bien niché au coeur des Niayes. Il ravitaille quotidiennement plusieurs marchés de Dakar en légumes. De braves femmes quittent matinalement ce village, transportées par des véhicules « Horaires » pour revendre la production agricole, cultivée localement, par de braves pères de famille.


Video+Photo/ En visite au village natal de sa maman : Famara Diédhiou, International sénégalais, royalement accueilli à Thieudème-Diender
Autrefois, ce beau patelin de Diender avait un paysage similaire à celui de la Casamance naturelle. Ses populations écartelées entre l’agriculture et la pêche profitaient des offres de la nature pour extraire du poisson d’eau douce du Lac « Tan ma » et des flaques d’eau ruisselantes qui bordaient le long des dunes de sable avec ses multiples palmiers et autres plantes naturelles. C’était une verdure sublime, très attrayante qui n’existait qu’en Casamance. Ce beau village attirait des convoitises, avant les années de sécheresse. Et, une forte communauté Diola y établissait leurs campements entre « Ndandoukat » et « Balène » pour extraire le vin de palme. Mais, ce charme naturel, appartient présentement, au passé.

Autre chose, le village maternel de Famara Diédhiou a fait naître de très grands footballeurs locaux, très connus dans les mouvements Nawétans de la zone 13 de Diender. Avec l’Asc Balène Sarr, grenier autrefois, de talens cachés, plusieurs fois championne, reste l’équipe la plus titrée de la zone.

Certainement, Famara serait informé du palamrès de l’équipe de ce village historique, majoritairement, habité par les Sarr et Ndoye, descendants directs de Ndiègne Ndoye et de Gandjiry Sarr. L’ancêtre des Ndoye serait l’oncle de celui des Sarr. Ndiègne Ndoye, l’homme aux trois tombes, ancêtre des lébous a une histoire exclusive, digne d’un scénario de film avec son parent Gandjiry Sarr.

Mais, la famille Diagne, dont la maman du football est originaire n’est pas en reste. Son grand-père était connu pour sa bravoure, son caractère de résistant. D’après les anciens, il savait dire non, quand il le faut. Et, d’ailleurs, l’héritage est bien vérifiable avec ses petits fils du village. Certainement, le Lion, membre de cette famille saura montrer en toute situation cette bravoure ancestrale et légendaire.

Alors, Lion tout Diender est derrière toi. Ton geste est noble... Le remerciement tend à l’infini. Thieudème-Diender te souhaite de meilleures performances au mondial Quatar 2022.








Titre de votre page Titre de votre page