leral.net | S'informer en temps réel

Vie des partis politiques : Le PDS en lambeaux dans le département de Keur Massar

La tourmente s’est bien installée au sein du Parti démocratique sénégalais dans le département de Keur Massar, pour ne pas dire dans la coalition Wallu.


Rédigé par leral.net le Samedi 14 Mai 2022 à 10:42 | | 0 commentaire(s)|

Vie des partis politiques : Le PDS en lambeaux dans le département de Keur Massar
S’il s’agissait d’un tissu, l’on dirait aisément que le Parti démocratique sénégalais est en lambeaux dans le tout nouveau département de Keur Massar ; car sur les six (6) coordinations, aucune ne fonctionne. Présentement, dans les différentes communes, les coordonnateurs ont gelé leurs activités au sein du parti de Maître Abdoulaye Wade, pour protester contre la dictature rampante dans leurs rangs, martèle Ibra Guèye.

Selon le coordonnateur communal de Yeumbeul Nord et membre du comité directeur, ainsi que de la cellule de communication, «l’arrêté pris à la veille des élections locales pour la réorganisation du Pds en vue des investitures à Keur Massar, ayant abouti au choix de 4 coordonnateurs, n’est pas respecté».

Et d’ajouter que «celle qui était tête de liste départementale de Wallu à Keur Massar, qui s’est singularisée pour organiser sa propre réunion, créant une tendance dans les rangs du parti, la rencontre était une investiture déguisée sans discussion ni contradiction».

La lettre écrite et remise au Secrétaire général chargé des élections, M. Lamine Thiam, ainsi qu’à la plus haute instance du parti en direction du Pape du Sopi et de son fils, est restée sans suite favorable. Ce qui a fait dire à Marie Aw, coordonnatrice communale de Keur Massar Sud, que «les vieux démons de la politique, à savoir un esprit tortueux, inique et hégémonique, se sont emparés de certains camarades du Parti démocratique sénégalais». Celle que l’on appelle la "maman" de Karim Wade, pour montrer son mécontentement face au mépris et au manque de considération envers les responsables de la première heure du Pds, ne veut plus de ce surnom de «Yayou Karim».

Selon elle, le Pds a envoyé un message clair à leur endroit, en choisissant Fatou Sow comme tête de liste. Un contenu que les différents coordonnateurs communaux ont bien décortiqué. Ainsi, la résolution issue de l’assemblée générale qui a regroupé la majorité des responsables et coordonnateurs départementaux nommés par le Sg national du parti, n’ayant pas été prise en compte par la direction du Pds, "la dynamique de groupe est au point mort et les activités suspendues. Une situation inadmissible et inimaginable auparavant dans le Pds", dixit Mounir Kann. Selon ce dernier, les vagues de démissions dans les rangs du parti, depuis la publication de la liste de bandes d’amis, renseigne à suffisance sur les manquements qui existent.

Au coordonnateur communal du Pds Keur Massar Nord, alors, de marteler que c’est Fatou Sow, la tête de liste départementale, qui a "entamé un travail de destruction des sections, en prenant une ou des personnes à sa guise dans une section, sans l’aval des responsables de sections et même des responsables à la base’".

Les dissidences à suffisance au sein du Parti démocratique sénégalais, poussent le secrétaire général de la section de Yeumbeul Sud, Massamba Guèye, à affirmer que si celle qui est désignée tête de liste fait dans "le solitaire et la division, c’est parce qu’elle est soutenue au plus haut niveau du parti, car les noms de Saliou Dieng et Me Wade reviennent toujours dans ces discussions".

Pour terminer, celui qui était le candidat de Wallu, dira qu'il n’est pas question de collaborer avec Fatou Sow dans ces conditions. Avant-dernier au niveau départemental avec 8,44% des votes lors des élections locales, le Pds risque de disparaître sur la scène politique dans le nouveau département de Keur Massar, avec cette tourmente impitoyable dans ses rangs.






Triibune


Titre de votre page Titre de votre page