leral.net | S'informer en temps réel

Vierge à 28 ans, F.B se fait violer par son copain…

F. B. Niang n’oubliera pas de sitôt cette journée. La vie de cette jeune fille de 28 ans a été bouleversée il y a trois mois, d’après ses propres mots. La preuve: elle a failli vider les larmes de son corps au moment de la plaidoirie des avocats de la défense. Vêtue d’une robe de couleur rouge, la partie civile a en effet beaucoup souffert des attaques des conseils de son bourreau qui l’ont traitée de tous les noms d’oiseaux.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Mars 2017 à 08:31 | | 0 commentaire(s)|

En effet, il est ressorti des débats d’audience pour la manifestation de la vérité que F. B. Niang, qui sortait avec un sapeur-pompier, était vierge jusqu’à l’âge de 28 ans. Un jour, souffrant d’une infection vaginale, elle rencontre un médecin du nom de Mb. B. Fall. Ce dernier lui fait alors des avances pour sortir avec elle. Au début, elle refuse, pour ne pas tromper son petit ami pompier avec qui elle sort depuis 2012. Mais finalement, elle cède…

«Quand on a commencé à sortir, je lui ai fait part de mon infection. Un jour, alors que nous étions ensemble, il m’a proposé de me consulter. Ce que j’ai accepté. Quelque temps après, il m’a proposé de venir à sa clinique pour qu’il puisse me consulter en profondeur. Mais en lieu et place d’une clinique, il m’a conduit dans une auberge. Mais je croyais que c’était une clinique comme il avait dit. Une fois dans la chambre, il m’a remis un médicament que j’ai pris.

Ensuite, il m’a demandé de relever ma robe et de m’allonger. Quand je l’ai fait, il a ôté son pantalon et a essayé de me pénétrer. J’ai eu mal. Quand j’ai commencé à crier, il a eu peur et a arrêté.
Après cela, il m’a mis en rapport avec un autre médecin, son copain O. Dabo pour consultation. Une fois dans la clinique, Dabo a pris des photos de mon sexe et les a envoyées à Mb. Fall via le réseau social Viber. Et avec ces photos, Mb. Fall voulait me faire chanter.


Quand je suis revenue chez moi, j’avais honte de moi et je ne pouvais rien dire à personne. Mais plus le temps passait, plus le secret me rongeait le cœur. C’est ainsi qu’après près de trois mois et après avoir parlé à des proches, j’ai décidé de porter plainte», a expliqué la jeune fille.

jotay