leral.net | S'informer en temps réel

Violence électorale à Tamba: le présumé meurtrier de Cheikh Touré fixé sur son sort le 20 mars


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Mars 2019 à 22:09 | | 0 commentaire(s)|

Le tribunal de Grande instance de Tambacounda a mis en délibéré au 20 mars prochain, le verdict du procès d’Ibrahima Ndoye, accusé d’homicide involontaire dans l’affaire du meurtre à Tambacounda de deux jeunes de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY, mouvance présidentielle), lors d’affrontements avec des militants du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR).

L’audience tenue hier mercredi a été suspendue pendant 40 minutes, pour permettre au tribunal de visionner une vidéo. Il s’est agi de déterminer si le véhicule que conduisait la victime le jour du drame, est effectivement celui qui avait renversé Cheikh Touré, une des personnes ayant trouvé la mort lors du passage du candidat du PUR à Tambacounda pendant la campagne électorale. Touré a été renversé par un véhicule alors que le cortège d’El Hadj Issa Sall tentait d’échapper à la furie des conducteurs de motos Jakarta. Il était en effet poursuivi par des jeunes suite aux affrontements entre militants de la coalition Benno Bokk Yakaar (majorité) et la sécurité du PUR. Un jeune militant de la mouvance présidentielle venait en effet d’être poignardé mortellement.

Conducteur de moto "Jakarta", Cheikh Touré, né en 1993 à Tambacounda, était marié et père d’un enfant. Après ces évènements tragiques survenus le 11 février, plus d’une vingtaine de membres de la sécurité du PUR avaient été interpellés sur la route de Bakel. Quatorze d’entre eux avaient été placés sous mandat de dépôt à Tambacounda et douze autres relâchés le 12 février dernier.






Aps



Cliquez-ici pour regarder plus de videos