leral.net | S'informer en temps réel

Violences faites aux femmes : Trois mesures radicales souhaitées


Rédigé par leral.net le Jeudi 12 Décembre 2019 à 20:28 | | 0 commentaire(s)|

L’éradication des violences basées sur le genre préoccupe le gouvernement sénégalais. Le Président de la république, Macky Sall s’engage à durcir les sanctions concernant le viol, le ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de l’Enfance.

Ainsi, la Ministre Ndèye Sali Diop Dieng, a lors du vote de son budget pour l’exercice 2020, arrêté à plus de 21 milliards de FCfa exigé une mise en œuvre du Plan national d’action contre les Vbg et la promotion des droits humains. Cette option reste une réponse aux violences faites aux femmes.

D’après elle, le Comité technique national pour l’élimination des Vbg, conformément, aux directives du Chef de l’Etat, va poursuivre le renforcement du cadre juridique pour l’élimination des violences faites aux femmes, aux filles et aux enfants avec, à la clé, trois mesures phare.

Il s’agit d’abord du relèvement de l’âge du mariage de la fille de 16 à 18 ans conformément à la Charte africaine des droits et du bien-être de l’Enfant et du Protocole de Maputo, relatif aux droits des femmes en Afrique, ensuite de la capacité des associations, reconnues d’utilité publique, dont l’objet statutaire comporte la lutte contre de telles violences, d’ester en justice et de se constituer partie civile, en cas de violences faites aux femmes et aux enfants et enfin, l’inclusion de la problématique des Vbg.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos