leral.net | S'informer en temps réel

Violents affrontements à la Cité Comico: Retour sur une journée très tendue, parsemée de jets de pierres et de lacrymogène

De violents affrontements ont eu lieu à la cité Comico où le réveil a été brutal ce mercredi. Dans le quartier Terme sud situé dans la commune de Ouakam, dans la capitale du Sénégal, c’est vers 06 heures, que les gendarmes se sont positionnés dans les différentes artères de la cité.


Rédigé par leral.net le Mercredi 30 Septembre 2020 à 22:05 | | 0 commentaire(s)|

Une situation qui a fini par révolter les habitants du quartier de Terme sud et environs. Les jeunes pour barrer la route aux agents, ont brulé des pneus au niveau des quartiers environnants. Retour sur une journée très tendue, parsemée de jets de pierres et de lacrymogène.

Mais avec la détermination des pandores, les jeunes sont repoussés à l’aide des grenades lacrymogènes. Une situation qui a fini par dégénérer, car tout le quartier et ses environs est envahi par l'odeur des lacrymo' des gendarmes. Petit à petit, les autres les groupes de riposte commencent à se former dans la cité Comico, le village de Ouakam et la cité Avion. Les jeux de pierres des jeunes de Ouakam perturbent la circulation sur la route qui mène vers la cité Comico, en passant par la pharmacie Cité Avion.

Au niveau du quartier de Terme sud, les bagages des occupants des logements de fonction de l’armée sont exposés à l’extérieur. Car le bataillon du Sport des Forces armées, avec le soutien des gendarmes, ont fait sortir les matériels des anciens militaires. Les anciens militaires qui ont servi depuis plus de 40 ans, ne peuvent plus retenir leurs larmes face aux caméras et aux journalistes. Dans ce lot, figurent les veuves, les blesses et les handicapés de guerre.

Dans ce quartier, 75 familles passent la nuit dans les maisons de ce quartier de Terme sud. L’armée a demandé à ses occupants de quitter les lieux, mais les deux parties ont fini par voir Dame Justice intervenir.

Car si les familles des anciens militaires soutiennent qu’ils ont un papier pour occuper les lieux, du côté de l’armée, les lieux restent un logement de fonction, donc les anciens qui ne servent plus, doivent laisser la place aux jeunes en fonction.





Avec Senews.tv



Cliquez-ici pour regarder plus de videos