leral.net | S'informer en temps réel

Violents échanges à l’Assemblée nationale : Le langage vulgaire des députés

Le débat a été d’un niveau très bas, hier, à l’Assemblée nationale du Sénégal. Lors du passage du ministre de la Justice, Me Malick Sall, pour le vote du budget de son département, certains députés s’en sont donné à cœur joie pour traiter certains collègues de tous les noms d’oiseaux.


Rédigé par leral.net le Dimanche 12 Décembre 2021 à 09:43 | | 0 commentaire(s)|

Violents échanges à l’Assemblée nationale :  Le langage vulgaire des députés
Après son intervention très critique de la situation judiciaire au Sénégal et l’épisode du ‘’coup de pied de l’âne’’, le député Abdou Bara Dolly a été victime de violentes invectives de la part des députés de la majorité.

L’une d’être eux a tout bonnement traité le député de Bokk Gis Gis '’d’homosexuel’’, provoquant les rires et moqueries de ses collègues. Ces moqueries sont montées d’un cran, lorsqu’un autre député de la majorité s’en est pris à un collègue qui n’était pas présent dans la salle.

En effet, ce dernier a raconté une anecdote sur sa propre ferme. ‘’J’ai été dans ma ferme, l’autre jour. Une de mes vaches a donné naissance à un petit qui a grandi et est maintenant très actif et efficace pour monter les femelles. Alors, ils l’ont nommé Sonko. Et je valide cette nomination'’, raconte-t-il, provoquant de nouveaux éclats de rires de ses collègues.

La bassesse du langage de certains députés frise même le scandale, lorsqu’un autre, évoquant l’affaire Sweet Beauté, affirme que leur collègue mis en cause a tout bonnement ‘’sodomisé’’ une femme et crie à une cabale judiciaire contre lui.

Au moment où la violence tant physique que verbale suscite autant d’inquiétudes dans le pays, l’image renvoyée par certains députés de l’Assemblée nationale constitue un très mauvais exemple pour une jeunesse en mal de repères
Extraits du quotidien "EnQuete"


Titre de votre page Titre de votre page