leral.net | S'informer en temps réel

Vol avec violence: Après une chasse à l’homme, la police intercepte Assane Sidibe et Émile Mendy à Fass

Après une série de vols, souvent avec violence, les habitants de Fass Delorme ont alerté le Commissariat central de Dakar. Qui a placé un dispositif sécuritaire. Dans la nuit du 20 au 21 mars 2021, Assane Sidibé et Émile Mendy, deux amis voleurs, se pointèrent devant un immeuble de la localité. Il était environ 3h du matin. Ils tentèrent alors de voler une moto de marque Tmax…


Rédigé par leral.net le Samedi 10 Avril 2021 à 18:18 | | 0 commentaire(s)|

Vol avec violence: Après une chasse à l’homme, la police intercepte Assane Sidibe et Émile Mendy à Fass
Mais l’engin, doté d’une alarme, ne tarda pas à alerter le propriétaire. Avant que ce dernier n’arrive, le vigile qui avait également entendu le bruit, surprit les deux voleurs qui prirent la fuite. Le vigile informa les policiers qui n’étaient loin. Ayant formellement identifié les garçons, il leur fit une bonne description.

Sans tarder, les policiers organisèrent une battue. La chasse à l’homme porta rapidement des fruits. Puisque la patrouille mit la main sur Assane Sidibé. Émile Mendy, lui, avait eu la mauvaise idée de s’introduire dans un immeuble du coin, d’entrer dans un appartement et d’aller se mettre sous la couverture d’un nourrisson qui était dans les bras de Morphée, à cette heure tardive de la nuit.

La présence de l’intrus ne tarda pas à indisposer le bébé qui se mit à hurler. Ses parents faillirent faire une attaque cardiaque en trouvant dans la chambre, un étranger. Les flics ne tardèrent pas à le retrouver et procédèrent à son arrestation.

Malgré cela, face au juge, les prévenus ont nié le chef de vol avec violence qui leur est reproché. Entendu le premier, Assane Sidibé a soutenu que les policiers l’ont confondu avec quelqu’un d’autre. A l’en croire, il a été arrêté au moment où il se rendait à la mosquée, pour la prière de l’aube. Émile Mendy, qui dit s’être converti à l’islam, a déclaré qu’il revenait d’un Thiant, quand il a été appréhendé. Il a juré ne pas être un voleur.

Dans son réquisitoire, le maître des poursuites a requis 2 ans d’emprisonnement ferme contre eux. L’avocat de la défense a sollicité la relaxe des prévenus, au bénéfice du doute ; tandis que le tribunal a mis l’affaire en délibéré. Le jugement sera rendu, le 15 avril prochain.

enqueteplus.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos