leral.net | S'informer en temps réel

Vote du budget de Félix Antoine Diome: Le PDS règle ses comptes avec le "bourreau" de Karim Wade

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Félix Antoine Diome, a passé un mauvais quart d’heure à l’Assemblée nationale. Il a été traité de tous les noms d’oiseaux par les députés Cheikh Mbacké Bara Dolly et Toussaint Manga, qui lui en veulent toujours d’avoir participé aux condamnations de Karim Wade et de Khalifa Sall.


Rédigé par leral.net le Samedi 12 Décembre 2020 à 11:40 | | 0 commentaire(s)|

Vote du budget de Félix Antoine Diome: Le PDS règle ses comptes avec le "bourreau" de Karim Wade
Décidément, les députés du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) ont toujours une dent contre Antoine Félix Diome. Son implication dans les condamnations de Karim Wade et de Khalifa Sall, reste toujours en travers de la gorge des membres du groupe parlementaire "Liberté et Démocratie".

Premier à prendre lors de la plénière consacrée au vote du budget du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Toussaint Manga est carrément sorti du sujet pour mettre le focus sur la personne de Antoine Félix Diome.

Le jeune député libéral n’a pas raté ce dernier, en indiquant qu’il n’est pas fait pour son nouveau poste. « Un ministre de l’Intérieur doit être une personne intègre, qui inspire confiance à la classe politique et à toutes les forces vives de la nation. Parce qu’il joue un rôle essentiel dans la consolidation de la démocratie, la bonne gouvernance et la transparence. Malheureusement, Monsieur le ministre, vous êtes un acteur actif dans les plus grands complots politiciens qui ont souillé notre démocratie. Vous étiez parmi les comploteurs qui ont sali d’honnêtes citoyens, trainé dans la boue des citoyens qui ont servi loyalement ce pays ».

« Vous faites partie de ceux qui ont piétiné la démocratie en manœuvrant pour écarter Karim Wade de la présidentielle de 2019. Dans une autre mission, vous avez été envoyé en tant qu’Agent judicaire de l’Etat pour liquider et écarter un deuxième opposant, Khalifa Sall », a martelé Toussaint Manga. L’ancien responsable de l’Ujtl pense d’ailleurs qu’il a été bombardé ministre de l’Intérieur par Macky Sall, en guise de récompense pour services rendus.

«Vous êtes averti, toute chose a une fin, rien n’est éternel. Un jour viendra, vous serez à l’image de Mimi Touré, de Makhtar Cissé, de Aly Ngouille Ndiaye, de Moustapha Diakhaté, etc., c’est-à-dire remercié et jeté à la poubelle», a lancé Toussaint Manga.

Cheikh Mbacké Bara Dolly : «Pourquoi nous avons peur de vous voir à la tête du ministère de l’Intérieur»

Embouchant la même trompette, le président du groupe parlementaire "Liberté et Démocratie" a traité Antoine Félix Diome de «Procureur politique, Agent Judiciaire de l’Etat politique et aujourd’hui, ministre de l’Intérieur politique». Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolly rappelle qu’après avoir fait sauter le procureur spécial Alioune Ndao, le régime de Macky Sall a chargé Antoine Félix Diome d’accomplir le sale boulot et de faire condamner Karim Wade.

Poursuivant, Monsieur Mbacké soutient qu’après avoir éliminé Karim Wade de la présidentielle de 2019, Antoine Félix Diome a été nommé en 2015, agent judicaire de l’Etat.

« Là aussi, vous vous êtes fait remarquer, en réussissant à faire condamner l’ancien maire de Dakar », dit-il.

Selon Serigne Mbacké Bara Dolly, tout ceci explique la peur de la classe politique et d’une certaine partie de l’opinion, de voir Antoine Félix Diome à la tête du département qu’il occupe aujourd’hui.






L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos