leral.net | S'informer en temps réel

​APR : Dakar Plateau dénonce les "rebelles" en cours dans le Parti

L’APR Plateau n’est pas en phase avec ceux qui sont en train de critiquer les choix du chef de l’Etat, sur la formation de la nouvelle équipe gouvernementale.


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Septembre 2017 à 19:01 | | 0 commentaire(s)|

Salihou Keïta, coord. APR, Dakar Plateau
Salihou Keïta, coord. APR, Dakar Plateau
Dans un communiqué parvenu à la rédaction de Leral.net, ces «apéristes » relèvent pour le dénoncer, que « depuis la publication de la liste des membres du nouveau gouvernement, « de nombreux responsables de notre parti, l’Alliance pour la République (APR), contestent les choix du Président de la République qui a, pourtant, le pouvoir discrétionnaire de nommer à tous les postes civils et militaires ».

A cet effet, Salihou Keïta et ses camarades indiquent qu’ « il est regrettable que des responsables fassent du tapage ou démissionnent du Parti qui leur a tout donné, parce que tout simplement, ils n’ont pas été reconduits dans l’équipe gouvernementale ».

L’APR de Dakar Plateau rappelle qu’un poste de responsabilité nominatif, n’est pas un titre foncier. "Ceux qui ont la responsabilité de ce pays doivent avoir en tête que seule l’institution demeure dans une République".  Ces camarades du président soutiennent que le credo de tout responsable politique « devrait être de servir  la Nation, d’accompagner le chef de l’Etat et de mériter sa confiance ». 

Dans ce sens, Salihou Kéïta et ses camarades réitèrent leur engagement total et leur fidélité au Président de la République, au Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, et à l’ensemble du Gouvernement.

Et d’assurer qu’ «il reste engagé comme il l’a toujours fait depuis la création du Parti ». Par ailleurs, Dakar Plateau invite « les membres de de l’APR et les alliés à faire bloc derrière le Président de la République pour lui permettre de réaliser son vaste et ambitieux programme de développement économique et social afin de lui faciliter sa réélection dès le premier tour, à la prochaine élection présidentielle de 2019 ».


La rédaction de Leral.net
 








Hebergeur d'image