leral.net | S'informer en temps réel

11e jour Procès Imam Ndao et Cie: L’étudiant Mamadou Ba nie son projet de voyage auprès des Djihadistes en Lybie


Rédigé par leral.net le Mercredi 25 Avril 2018 à 13:43 | | 0 commentaire(s)|

Premier à comparaître ce mercredi 25 avril à la barre de la Chambre criminelle spéciale de Dakar, El hadji Mamadou Ba, 25 ans, soupçonné de vouloir rejoindre les rangs des Djihadistes en Lybie, a réfuté l’accusation.
 
L’étudiant en sciences économiques et de gestion à l’Université virtuel du Sénégal au moment de son arrestation au mois de Juin 2016, a soutenu certes que deux de ses compagnons en l’occurrence Moustapha Faye et Pape Moussa Sow ont rejoint le Nigéria, mais il n’a jamais émis pour sa part, le souhait de rejoindre les Djihadistes en Lybie.
 
Alors que devant le magistrat-instructeur, le résident de Yoff aurait déclaré qu’il était prêt à un moment donné d’aller combattre auprès du groupe Djihadistes dénommé « Moudjahidine » en Lybie, vu le discours radical que ses compagnons tenaient lors de leurs prêches à la mosquée de leur quartier à Yoff.
 
Des allégations que son jeune frère Thierno Seydou Ba entendu au cours de l’enquête a confirmées, en indiquant qu’il fréquentait lui aussi le même groupe, mais du fait de leur penchant pour le Jihad violent, Il les a quittés.
 
« Je fréquentais dans la mosquée de notre quartier à Yoff les nommés Moustapha Faye, Pape Moussa Faye, Abdou Lahad Diop, mon ami Pape Kibily Coulibaly, son cousin Lamine Coulibaly…. Cependant, les deux premiers nommés pour qui j’avais beaucoup d’affection, ne m’ont jamais incité à aller faire le Jihad. Ils se limitaient juste à me conseiller de faire des efforts allant dans le sens de parfaire ma religion. Même si, Moustapha Faye et Pape Moussa Sow m’avaient informé de leur voyage au Nigéria avant de partir. D’ailleurs Moustapha Faye m’avait remis le contact d’un de ses amis du nom d’Ibrahima Ba au cas où j’aurai besoin de ses nouvelles. C’est suite à cela qu’Ibrahima Ba a rejoint la Lybie », a-t-il souligné.                       .
 
24e accusé entendu, Mamadou Ba de nier aussi face au juge, qu’il était en contact via son compte Facebook avec des combattants djihadistes de la Lybie sur instruction de Moustapha Faye. Et d’après toujours ses propres déclarations devant le magistrat instructeur, Ibrahima Ba avait fini de le mettre en rapport avec un présumé Djihadiste du nom d’Abdou Khakim Touré avec qui, il échangeait via l’application Télégram et qui lui envoyait des photos sur lesquelles, il était armé de fusil, vêtu de sa tenue de combattant. Et celui-ci l’avait convaincu avec son ami Abdou Lahad Diop, de quitter le Sénégal, terre de mécréants, pour les rejoindre en Lybie en passant par la Gambie.
 
Mais face au procureur qui lui a tiré les vers du nez, l’accusé est revenu en partie sur ses dénégations. Ainsi, il a précisé qu’il avait envisagé de se rendre avec son ami Abdou Lahad Diop en Gambie et non en Lybie, sur proposition du présumé Djihadiste Abdou Khakim Touré. Mais, comme son ami voulait qu’ils partent en catimini sans informer leurs parents, il a abandonné son projet de voyage.
 
Toujours est-il qu’il n’a plus des nouvelles de son ami Abdou Lahad Diop depuis son départ à l’image des membres de la famille de ce dernier, qui avait fini de porter plainte contre lui à la brigade de la Gendarmerie de la Foire.
 
Interpellé sur le voyage au Nigéria de l’un de ses co-accusés Lamine Coulibaly, par ailleurs, cousin de son ami Pape Kibily Coulibaly, Mamadou Ba soutient certes qu’il a eu à l’héberger dans leur maison au retour de son voyage, mais il ignorait sa destination. Car, dit-il, Lamine Coulibaly lui avait dit qu’il se rendait au Niger pour poursuivre ses études. Même si celui-ci lui avait conseillé durant son petit séjour chez lui, de décliner toute proposition de voyage venant de leurs compagnons.





Kady Faty, Léral



Cliquez-ici pour regarder plus de videos