leral.net | S'informer en temps réel

65 kilos d’or et 470 milliards FCfa découverts chez lui : L’ex président mauritanien Aziz, une illustration de nos chefs d’état pilleurs

En Afrique, le débat a toujours tourné sur les fortunes colossales de nos Présidents. En vérité, il est rare qu’un Président africain ne soit pas multi milliardaire. Ceci, en pillant à cœur joie les richesses de leurs pays respectifs. Une preuve irréfutable d’une telle assertion, n’est autre que la récente perquisition effectuée par l’armée mauritanienne au domicile de l’ancien Président Mohamed Ould Abdel Aziz, où près de 65 kilogrammes d’or ont été découverts sans oublier un pactole estimé à 470 milliards FCfa.


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Mai 2021 à 21:57 | | 0 commentaire(s)|

65 kilos d’or et 470 milliards FCfa découverts chez lui : L’ex président mauritanien Aziz, une illustration de nos chefs d’état pilleurs
Il n’est que l’arbre qui cache la forêt et l'on peut aisément comprendre le niveau de pauvreté de nombre de pays africains.

«Dis-moi quel Président africain tu es, et je te dirai quelle est ta richesse». Ces mots peuvent être repris comme la chanson enregistrée dans un disque rayé, tant la majorité des présidents africains nagent dans des piscines de billets de banque, mais aussi et surtout, d’avoirs immobiliers qui s’élèvent à des centaines de milliards.

Récemment, un documentaire d’une chaîne de télévision canadienne faisant état de l’érection d’immeubles au luxe insolent dans les quartiers huppés du Québec, de Montréal et plusieurs autres villes du Canada.

Et, il ne faut pas chercher loin, ils appartiennent, pour la plupart, à de hauts dignitaires africains. Ce sont des présidents, des chefs de gouvernement ou tout autre décideur au sommet de différents États.

Comment cela est-il possible ? Comment peuvent-ils avoir autant d’argent estimés à des centaines de millions de dollars ?

En 2011, lors de la chute du Président Ben Ali de la Tunisie, ce qui a été découvert dans ses coffres forts, relève d’une pure et simple insulte à son peuple, mais également au peuple africain.

Le cas le plus actuel, pour ne pas dire ce qui a été découvert, il y a tout juste quelques jours en Mauritanie, est une illustration de plus. Il s’agit de la fortune de Mohamed Ould Abel Aziz, ancien homme fort de Nouakchott.

Loin d’être une estimation, ce n’est que la partie visible de l’iceberg qui a été découvert à son domicile, localisé dans le village mauritanien de Bénichab.

Rendez-vous compte !

Il y a été trouvé, suite à une perquisition de l’armée, pas moins de soixante cinq kilogrammes d’or et 360 millions de dollars. C’est dire que celui qui crie sur tous les toits du monde qu’il est au cœur d’une vaste machination judiciaire, est riche comme Crésus.

Comment a-t-il pu gagner autant ?

«Une perquisition de l’armée mauritanienne à son domicile, au village de Bénichab, aurait permis la découverte de 65 kg d’or et de 360 millions de dollars liquide, dans un bunker construit dans son ranch. Il s’y ajoute, du matériel d’espionnage électronique, le tout évalué à environ 270 milliards Cfa et 200 milliards Cfa en liquide», rapporte des sources mauritaniennes. Il est ajouté que la perquisition qui a permis cette découverte, a été organisée par la gendarmerie à l’aide des chiens renifleurs prêtés par la France.

Ce n’est pas tout, puisqu’en plus des accusations de corruption, un document sur le patrimoine de Mohamed Ould Abdel Aziz, détenu par la commission d’enquête sur les crimes économiques qu’il aurait commis, fait état de plus de 29 milliards d’anciennes ouguiyas, soit environ 58 milliards Cfa, sous forme de dépôts dans des banques, ou de liquidités confiées à des proches.






Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page