leral.net | S'informer en temps réel
Mercredi 4 Mai 2011

AFFAIRE BARA TALL : Le document qui secoue le Tribunal


Le Procureur de la République Ousmane Diagne tient un point de presse pour se prononcer sur l’affaire Bara Tall. Dans sa déclaration, il a évoqué le document rendu public par l’hebdomadaire «La Gazette». Sur ledit document, il est prononcé un non lieu pour cet entrepreneur, une décision de justice que les autorités judiciaires avaient peut être, caché. L’affaire des Chantiers de Thiès prend une autre tournure. Lisez l’article de cet hebdomadaire sur cette ordonnance rendue public.



AFFAIRE BARA TALL : Le document qui secoue le Tribunal
Visez bien ce document publié par nos confrères dans leur dernière édition (28 avril au 5 mai). Ce réquisitoire définitif –les mots ont quand même un sens- signé du substitut du procureur Ibrahima Ndoye, le 26 avril 2010, requerrait du juge d’instruction du 2ème cabinet qu’il prononçât un non-lieu en faveur de Bara Tall et de ses co-accusés qui n’étaient et ne sont toujours que des alibis pour atteindre le patron de Jean Lefebvre.

Ce réquisitoire définitif de la part du représentant du parquet, « Maître des poursuites », disent-ils, a été transmis au juge qui n’avait d’autre choix que de suivre la voie indiquée et signer, lui, une ordonnance de non-lieu. Ce fameux sésame qui fait qu’aujourd’hui, Idrissa Seck qui en a bénéficié ne peut plus être poursuivi dans cette affaire des chantiers de Thiès, du fait de «l’autorité de la chose jugée».

Or, voici que, le 1er juillet 2010, deux mois après ce blanchiment sans frais ni dépense de Bara Tall, Ousmane Diagne (voir photo : il faut bien que les Sénégalais mettent un visage sur les noms de certaines gens), procureur de la République, le patron donc de Ndoye, signe, lui (La Gazette publie ce document aussi), un «Réquisitoire définitif aux fins de renvoi en police correctionnelle». En langage clair, il requiert du juge le contraire de ce que son substitut (bien entendu avec son aval) avait demandé au juge du même 2ème cabinet, c’est-à-dire : «ordonner le renvoi …devant le Tribunal Régional Hors Classe de Dakar statuant en matière correctionnelle, pour y être jugés conformément à la loi», de Bara Tall et autres.

La question que tout le monde se pose, sachant que le parquet est contrôlé par l’Etat est : Qu’est-ce qui s’est passé entre le 26 avril et le 1er juillet qui a fait passer Bara Tall d’innocent total à gibier de potence digne de la correctionnelle ? Escroc de haut vol qu’il faut enfermer cinq ans, lui soutirer 15 milliards pour les donner à l’Etat et saisir ses biens ?

Tout le monde ne sait peut-être pas que le 3 avril 2010, Bara Tall annonçait à New York la création du mouvement Yamale, mais on se souviendra mieux que le 4 juin, il lancera, à Dakar, la pétition sur les 20 milliards de commissions de la licence Sudatel qui affola tellement le pouvoir qu’il fera une descente de police à l’imprimerie du groupe Com 7 où étaient imprimés les documents y afférents, le samedi 5 juin, pour ramasser jusqu’aux poubelles, embarquer le responsable de l’imprimerie, à la recherche de je ne sais quel document compromettant. Le 6 juin, Bara Tall donnait une conférence de presse au siège de la Raddho pour dire sa détermination à aller jusqu’au bout de cette initiative. Et puis, coup de tonnerre, le 11 juin, le président de la République ramenait Cheikh Tidiane Sy, que l’on croyait à la retraite, au gouvernement, au même poste de Garde des sceaux, où, en 2006, le même avait initié cette affaire bancale de détournement de deniers publics contre Bara Tall.
La presse raconta alors que celui qu’il venait remplacer, et qui sera pour l’occasion chassé carrément du gouvernement, avait ignoré l’ordre de «trouver n’importe quoi pour inculper Bara Tall». El Hadj Amadou Sall avait ainsi refusé de se dédire, parce que c’est sous sa chancellerie que l’on venait de pondre avec son aval forcément, ce fameux réquisitoire du 26 avril qui libérait Bara Tall de toute poursuite. En juin, on lui demandait de ravaler son propre vomi, comme un chien ! Il avait refusé. Un poste ministériel ne valait pas ça, à ses yeux.

Il fut donc remplacé par Cheikh Tidiane Sy qui s’énerva devant le scepticisme ambiant sur l’innocence de son retour au temple de Thémis à ces heures si compliquées pour le pouvoir et défia les journalistes avec son désormais fameux « man ngeen maa yakkal ci gaalu xac… ». Cette histoire de «bol des chiens » où il ne tremperait pas la langue que tout le monde connaît maintenant. Or, moins d’un mois après, tombait le réquisitoire du procureur Ousmane Diagne renvoyant Bara Tall devant le tribunal, en contradiction flagrante avec le réquisitoire sorti de son propre cabinet deux mois avant. Cette cuisine-là, où tantôt on met du sucre, tantôt du «nokoss» (mélange bien connu des Sénégalais) il faut aimer ça…
Et pourtant, ce ne fut même pas facile. La juge qui devait prononcer le non-lieu ainsi que le réquisitoire du 26 avril l’avait demandé, aurait, elle aussi, refusé de revenir en arrière pour faire le contraire de ce sur quoi elle travaillait jusqu’alors, le non-lieu. Elle fut rétrogradée du 2ème cabinet au 9ème, avant d’être mise au placard, carrément sortie des juridictions, elle est maintenant conseillère…

On la fit remplacer par un juge, Matar Ndiaye, dont le parachutage au 2ème cabinet fut une véritable promotion, qui signa l’ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel sans jamais avoir entendu ni Bara Tall, ni aucun des autres inculpés. Ainsi va la justice dans notre pays.

Mais nous refusons de désespérer complètement de notre justice, et des hommes qui l’animent - nos seuls remparts avant le chaos de la loi du plus fort -, et attendons tranquillement le verdict des juges du siège, le 17 mai prochain, pour nous forger une opinion définitive.

Sur la Balance de la Justice –qui a trébuché, selon le fameux mot d’un des avocats de l’Etat, le 17 avril dernier, lors des plaidoiries- la tête de Bara Tall pour un certain bol, et l’image d’une institution encore honorable, nous obstinons-nous à croire.

Bitimrew.net
( Les News )




1.Posté par waw le 04/05/2011 22:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce procureur que l'on voit s'expliquer sur le petit ecran, n'est pas convaincant. c'est dommage pour la justice!

2.Posté par Le passant le 05/05/2011 05:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ousmane, je ne reconnais plus ! Tu n’es plus la personne que j’ai connue. Manifestement, ta conférence de presse, fortement médiatisée par la télévision gouvernementale, t’a été imposée. Où est le sens du refus qui t’habitait ? Depuis quand acceptes-tu de sortir de ton devoir de réserve pour voler au secours d’une procédure décidée et voulue par Me Wade et son glaive Cheikh Tidiane Sy pour immoler Bara Tall sous l’autel de la vengeance personnelle ? Pourtant, tu as prêté serment pour être le dernier rempart à l’injustice. Tu as tout faux lorsque tu affirmes que le document signé par le premier substitut du procureur « n’avait nullement vocation en l’état à saisir le juge d’instruction, mais était juste un projet de base élaboré par mon parquet, susceptible par conséquent d’être remanié ». Il « était en réalité un projet de réquisition du premier substitut destiné à engager la réflexion sur l’opportunité ou non d’un renvoi devant une juridiction ». Dis-moi Ousmane depuis quand un brouillon destiné à alimenter la réflexion et, éventuellement, préparer une prise de décision est revêtu d’un sceau et d’une signature ? Ce n’est pas cela qu’on t’avait appris à l’ÉNAM. J’ai peur pour Bara Tall. Ousmane ta sortie me confirme toutes les appréhensions que j’ai relativement à la manière dont ce dossier est traité. En effet, lorsque la presse écrit que le juge du 2e cabinet s’était empressé de donner suite à ta réquisition sans en informer Bara Tall ou l’entendre au préalable, nous qui connaissons ce juge sommes pas surpris. Il est partie et juge dans cette affaire. Est-ce que tout le monde le sait ? En apparence non ! Ce juge du 2e cabinet répondant au nom de Matar NDiaye a surtout officié dans les tribunaux du travail. C’est une faveur, un privilège voir une « téranga » qu’on lui a faite d’être au 2e cabinet. Je disais que Matar est partie au dossier de Bara Tall dans la mesure il est parenté (un cousin très proche) de Mme Nafy NGom, l’IGE qui a élaboré les rapports sur la base desquels on veut incriminer l’entrepreneur. Nafy et Matar sont très liés (ceux et celles qui les connaissent bien peuvent le confirmer). Blanchir Bara TAll reviendrait à admettre l’incompétence, l’incurie et l’iniquité de Nafy NGom dans ce dossier des chantiers de Thiès. Ce que son « frère » ne laisserait pas faire. L’honnêteté aurait recommandé que le juge du 2e cabinet, Matar NDiaye,se dessaisisse de ce dossier. Au lieu de faire cela, il s’est empressé d’enfoncer Bara Tall. Dans ce dossier, tous les ingrédients sont réunis pour décapiter l’entrepreneur : une instruction confiée à un juge redevable à ceux qui l’ont tiré des crasseux tribunaux du travail ; un procès conduit par un juge sans personnalité, facilement influençable (Oumar Dièye) ; un procureur (via son substitut) qui veut donner des gages de fidélité à un garde des sceaux auprès il n’était pas en odeur de sainteté. Je me demande comment ces personnes peuvent dormir chaque soir en sachant que plus de 3000 pères de familles sont devenus sans emploi depuis l’acharnement des Wade père et fils sur le PDG du groupe Tallix. Le procureur a fait un aveu de taille : « de tous les ministres de la justice qui se sont succédé à la tête du Département, seul le Pr Moustapha Sourang n’a pas touché au dossier Bara Tall ». En langage décodé, cela signifie que le Pr Sourang est resté égal à lui-même : il n’a pas voulu associer son nom à cette mascarade. Tel que nous connaissons l’homme, il a eu cette attitude non pas par manque de temps, mais par conviction et par respect à sa foi de musulman et par souci de préservation de l’honneur de la lignée maraboutique à laquelle il appartient. Un conseil à Ousmane que je me permettrais pour terminer. Tu t’étonnes de voir un document confidentiel sortir de tes services : saches que TOUT finira par se savoir. Donc, fais attention !!! Le régime de Wade est fini et que toi ainsi que d’autres rendront des comptes. Salam.

3.Posté par wade le 05/05/2011 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dommage pour grand Ousmane, brillant parmi les brillants, ils vont compromettre ton honorabilité par cette baudruche affaire. Je vous assure que les sénégalais qui t'ont vu hier à la TV ont pitié pour toi ,convaincus de l'innocence de Bara. Je suis sur que tu n'a pas dormi la nuit , parce que tu vas emprisonner un thiéssois comme toi, tout en sachant que c'est bati sur du faux. Ah ,tes diplomes, ta foi, les prières journaliers ont t'ils une valeur à présent. Je connais toute ta famille, le douanier, l'ingénieur, tes soeurs...... et j'en passe, ils ne seront pas fiers de toi. Ta femme et tes enfants aussi.J'espère qu'on te fera lire mon post Diagne Naar.

4.Posté par diahlé le 05/05/2011 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quelle belle plume !

pas de commentaire je suis séduite par le commentaire de "passant" !

5.Posté par annie le 05/05/2011 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci de nous avoir eclairer "passant" nous sommes des profanes en droit mais admettons quand même que le bon sens est la chose la mieux partagée au monde.Tu t'y connais et tes propos montrent qu4IL YA ENCORE AU SENEGAL DES GENS HONNETES.
Messieurs les "justiciers" moy toulen le ouvoir politique.

Merci passant.

6.Posté par douto President du GIE le NIANI le 05/05/2011 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OPACITE DES MARCHES A L’HOPITAL REGIONAL DE TAMBACOUNDA

LETTRE OUVERTE AU DIRECTEUR DE L’ARMTP

Déciment l’habitude est une seconde nature car pour la seconde année consécutive ; les marchés de nettoiement et de gardiennage sont gérer dans la plus grande opacité a L’HOPITAL REGIONAL DE TAMBACOUNDA. Certes l’actuel Directeur est un nouveau venu ; mais l’administration est une continuité.
En 2010 ; le non respect des procédures des marchés a fait qu’un GIE a saisie l’ARMPT et cela lui avait donné raison et cela eu pour conséquence l’annulation du marché du nettoiement et du gardiennage.

Mais à notre grande surprise aucun appel d’offres ne fut lancé après et pourtant les GIE bénéficiaires de ces dits marchés ont vu leur personnel de gardiennage et de nettoiement maintenu, alors des questions sont restées sans réponse à savoir :

 Qui est ce qui maintient le personnel des GIE dont le marché a été annulé
 Au nom de quelle structure émarge t-il dans les cahiers de gestion de l’hôpital en 2010 et ensuite au premier semestre 2011
 Pourquoi l’appel d’offres lancé au journal officiel depuis février 2011 est resté sans suite
 le Gestionnaire et le Directeur de l’hôpital maintiennent t-ils exprès cette opacité pour détourner les fonds qui s’élèvent à des millions de francs à leur seul profit alors que l’ayant droit voit leur gagne pain leur passer sous le nez.

Quant à nous ; en tant que GIE nous saisirons officiellement le Directeur de l’ARMPT pour que les gens apprennent à marcher droit sans piétiner les droits du goorgorlu.
Mais au demeurant ; à partir de la semaine prochaine nous vous donnerons plus de détails sur ces marchés de l’hôpital de Tambacounda avec chiffres à l’appui à moins que le Directeur et son Gestionnaire rectifient el tire.

ET DES TENEBRES NAQUIT LA LUMIERE



7.Posté par ndiaye moussa le 05/05/2011 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le procureur s'est fait trompé, qu'on lui pardonne de cette erreur. Il revienda dans son ultime conviction le jour des plaidoieries définitives à des meilleurs sentiments afin de libérer définitivement son compatriote de Thiès
AMEN!!

8.Posté par ngari le 05/05/2011 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

alleissal lakhoum bi hakamil hakiminal.(chadakallahoul azim). la justice de satan est tenue par des dajjals (fils de satan). quand ils répandrons l'injustice sur terre, allah les attendra et leur future ne sera que ruine, désolation, et souffrance éternelle. monsieur le procureur: lisez avec beaucoup de foi la sourat; WAL ASRI.

9.Posté par Diakhlé le 05/05/2011 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tout cas, leur justice, n'est pas juste, nous attendons sereinement la JUSTICE Divine qui elle, quoiqu'il arrive, tombera ... Juste!!!

M Diagne, départissez vous de ces oripeaux dont ils veulent vous couvrir. Votre Nom, que dis je votre renom est et doit être plus importante
que tous les "à-côtés" que l'on peut vous promettre pour vous acquitter de leur sale besogne, c'est à dire entacher, l'honorabilité d'un digne
fils du Sénégal.

Ils auront beau essayer, mais ils ne réussiront pas à briser cet homme. Il a quelque chose que ses bourreaux n'auront jamais... la Dignité, et
la tranquillité de coeur et d'esprit de ne compter que sur le fruit de la sueur de son front et de ses sous HONORABLEMENT gagnés!!!
Il a ce que ses bourreaux n'auront jamais, la lueur qui brille dans les yeux des dignes fils de ce pays , qui osent dire NON, à l'injustice, NON
à l'immoralité de sacrifier à des actes que la morale et l'éthique réprouvent!!

Tient bon Bara Tall, "Taal bou yalla taal, sanni matt mo gueune fayko"!!! Ce que tu as fait pour ton pays, pour tes travailleurs, pour des familles
entières dans une totale discrétion, si tous les Sénégalais le faisaient nous serions la première Nation du monde. Mais ce pays est remplis de gens
fourbes, de vendus, de vas nu-pieds, qui ont la rancune tenace, et la bave haineuse à la bouche. Mais qu'à cela ne tienne, "la bave du crapaud
ne saurait atteindre la blanche colombe" que vous êtes!!!

Qu'Allah SWT vous donne la force d'endurer stoïquement ce qu'ils vous font, qu'Allah SWT, Al Fatahou vous donne la victoire sur ces oiseaux de
mauvais augures, sur ces brigands au col blancs, qui dansent la danse "du scalp" autour de vous!!!

10.Posté par passante le 05/05/2011 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Passant, chapeau bas !
Hier vraiment Me Diagne était piètre, cherchant ses mots, se justifiant sur tout et rien, on sentait que lui-même n'était pas convaincu de « son » discours (préparé par qui on connait).
Craignez Dieu, qui juge ici bas sera jugé l'au delà!

11.Posté par jacb le 05/05/2011 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Craignez Allah pauvre ousmane diagne, tu n'es kun larbin, tu peu pa entrainer Ndoye dan ton jeu de yo yo politico judiciaire. A vous regarder dan votr conférence d press, je me rappell de l'homm Ndoye que je connaissai, toujour serein, le sourire o lévre et la trankilité différen de celui ki di etre son patron dan le parquet , oui moi je di son poltron.
Un jour viendra et tou sera clair et tou le monde saura ki a fai koi et koi.
Tien bon Bara, tu n'es pa comme ce chef de parquet diagne et procureur va réécouter le discour de ton doyen kéba Mbaye sur l'éthique, toi ki ose parler de ce mot noble que tu n'a pas

12.Posté par juge le 05/05/2011 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je doute de l'authenticité de ce requisitoire de non lieu non motivé car dans une affaire aussi sensible, le 1er substitut ne peut pas prendre un requisitoire de non lieu sans motiver sa décision.(parole d'un juge)

13.Posté par deugg le 05/05/2011 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr diagne est ce que tu pense à tes enfants est ce que tu cnaint dieu le tout puissant tout ça à cause des hommes à qui on a donné le pouvoir sans ce rendre compte qu'ils ne valent rien Pendant ton réquisitoire on a que tout ce que tu disais c'est faut c'était et bien préparé mais nous ne sommes pas dupes tu rendras bientot des comptes au peuple sénégalais et tous ce qui ont melés de loin ou de près à cette dossier deux mille douze c'est bientot PENSE A DIEU A TES ENFANTS A TA FAMILLE RIEN NE VAUX QUE LA VERITE ET ON IL EST DE QUEL COTE

14.Posté par ndiambour le 05/05/2011 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est quand même regrettable! tout ce remue menage au parquet de Dakar!

Ousmane Diagne permet à tout le monde de se rendre compte que la hierarchie exercée sur le parquet par le minstere de la justice est la principale cause de manipulations dans la justice.
Ousmane Diange est un homme d'autorité intégre et compétent, dans le cas de figure, il n'a pas le choix. sauf de demissionner!

les instructions sont les instructions! tous les agents de l'etat soumis à la hierarchie se sont un jour ou l'autre confronté à ce genre de dilemme!

ne le plaignez pas, plaignez le conseiller de Mobutu!

15.Posté par fatiq le 05/05/2011 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

franchement nous avons avec nos compatro!ites journalistes de quoi être fiers pour notre pays!
merci à la presse sénégalaise età ses précurseurs!!!!!!!BON VENT

16.Posté par hassane le 05/05/2011 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il ne faut pas trop demander a ousmane DIAGNE cest pas un homme courageux jai toujours soutenu que ce second personnage hypocrite incarnait la médiocrité et j ne sais pas comment il est arrivé a cette station de procureur quil a toujours convoité sous diabé procureur affairiste non moins médiocre...il prétend etre technicien du droit... il veut dire peut etre technicien des charlatans a qui il doit tout...En principe le président du conseil supérieur de la magistrature doit être saisi et décider immédiatement avec ses membres de son éloignement...cest la honte! il ne saurait etre le procureur de prési. Maitre WADE...dans le même sac des poubelles partantes faudra pas oublier sémou diouf encore plus affairiste que ce procureur qui croit jusquà ce jour que le tribunal est son entreprise familiale...prési!!! personne ne sait plus a quoi ressemble le régional dakar beaucoup daffaires sensibles d'argent passe par semou diouf pas très net et ton procureur ne fait pas le poids pour lencadrer le controler...cest la CATA...ou va notre justice?

17.Posté par VERDICT le 05/05/2011 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Passant ,Tu as tout dis, je me permets de te tutoyer afin de te montrer à quel point je tiens à fraterniser avec des preux chevaliers comme toi j'espère qu'en te lisant l'effet hypnotique éxercé sur lui par ces criminels de l'état qui sont aux aguets et qui attendent de lui un verdict dicté et calculé passera comme le vent ce messager infidèle et qu'il va se ressaisir pour redonner à la justice toutes ses lettres de noblesse, le juge Kèba M'baye qui hier seulement était honnoré s'est rappelé à titre posthume à tous les fils du pays comme quoi une personne n'est immortel quand de son vivant il sait que le mortel qu'il est a une mission d'honneur et de dignité dans ce bas monde.
Ousmane le procureur doit se dire dans sa tête qu'ils ne sont pas meilleurs que lui , ceux là qui veulent ou qui ont la prétention de pouvoir l'utuliser pour exécuter des basses besognes.

18.Posté par jkir le 05/05/2011 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est pourquoi la casamance et le senegal sont deux pays totalement differents.

19.Posté par issa le 05/05/2011 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Affaire à suivre. Le Journal la Gazette avec Document à l'appui a révélé qu'il y a eu un "non lieu" et le Procureur a apporté sa version des faits en Conférence de Presse et les commentaires vont bon train.
Le Sénégalais "Lamda" doit être éclairé de cette Affaire des Chantiers de Thiès afin que triomphe la vérité en définitive.

20.Posté par CAM le 07/05/2011 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Passant; merci. je souhaite que Ousmane lise ces lignes. Alors s 'il lui reste quelque chose de dignité; de diom; il suivra la ligne de l'honneur et du courage qu'emprunte actuellement l'UMS.
Je voudrais seulement ajouter que le mouvement de Bara Tall, s'il inquiétait tant Cheikh T SY, c'est parce que son fils était au coeur du problème. Il ne pouvait pas ne pas accourir pour sauver son fils. Maintenant qu'il a réglé son problème il peur retourner à sa retraite laissant l'autre se dépatouiller avec les problèmes de son fils. Wade si rancunier ne lui a pas pardonné de ne pas le soutenir dans son entreprise de promotion de Karim, au contraire.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page