leral.net | S'informer en temps réel

AFFAIRE DU MARIAGE HOMOSEXUEL DE PETIT MBAO:La Justice relance le dossier

L’affaire du mariage homosexuel de Petit Mbao, révélé par le magazine Dakarois Icône, refait surface. Un soit transmis vient d’être communiqué à la Division des investigations criminelles (Dic) pour l’arrestation de tous les mis en cause, qui risquent la prison.


Rédigé par leral.net le Dimanche 7 Septembre 2008 à 21:57 | | 2 commentaire(s)|

AFFAIRE DU MARIAGE HOMOSEXUEL DE PETIT MBAO:La Justice relance le dossier
D’ailleurs les policiers se sont lancés, depuis plusieurs semaines, à l’identification des domiciles de certains homosexuels cités dans cette affaire. Même si le principal mis en cause n’est plus au Sénégal. Aidé par une association de défense des homosexuels, Pape Mbaye a en effet pu quitter la capitale Dakaroise il y a plusieurs mois.

Dans un premier temps, il a passé quelques semaines en Gambie, avant de rejoindre l’Afrique du Sud. De là, il s’est rendu aux Etats-Unis où il a récemment organisé une soirée dansante. Serigne Mbaye, cité dans ce mariage qui avait défrayé la chronique est discrètement revenu à Dakar, après que la presse a annoncé sa mort, le confondant avec un autre homosexuel qui porte le même nom que lui. Deux autres homosexuels, ayant participé au mariage sont emprisonnés en Gambie, après la fatwa lancé contre les homos par le Président Yaya Jammeh.

Pour rappel à la suite de la publication des photos d’un mariage homosexuel, Mansour Dieng, directeur de publication du magazine Dakarois, Icône avait reçu des menaces de mort. C’est l’intéressé lui-même qui l’avait confié à nettali.com le 3 février 2008. Des menaces qui seraient consécutives à la publication par le magazine d’un dossier consacré à la pratique de l’homosexualité au Sénégal. L’article est illustré avec des photos sur un mariage homosexuel organisé à Petit Mbao à quelque 20 kilomètres de Dakar.

Le parquet, saisi par plainte, avait confié le dossier à la Dic qui avait procédé à l’interpellation de tous les gays arrêtés. Cependant ces derniers seront libérés après quelques jours d’interpellation, d’où plusieurs interrogations et frustrations. Qui conduit l’imam Mbaye Niang, avec plusieurs autres religieux à organiser une marche dans les artères de la capitale sénégalaise. Marche sévèrement réprimée par la police.
Source Nettali



1.Posté par alphonse le 07/09/2008 23:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la justice arrete de nous divertirent le cas farba senghor est plus choquant ,les innondations , les prix des denrees qui ne cessent de grimper, emprisonner el malick seck pour des conneries wade qui reste mue on ignore sil est vivant ou non vous souhaiterez que le monde gay du pays soit connu alors allez y karim wade en fait partit et surtout donner l occasion aux journalistes d assister aux audiences pour nous en informer apres .
vos strategies sont trop amateurs regler le cas farba senghor dabord cest mieux de ce moquer des citoyens

2.Posté par aissatou le 08/09/2008 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Relancer le dossier des gordjiguenes c'est essayer de divertir les senegalais en ce mois bénis du RAMADAN.
Arretez Messieurs, ca suffit

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page