leral.net | S'informer en temps réel

AG Fédération sénégalaise de Basket: Lettre de protestation adressée à Matar Bâ, Ministre des Sports


Rédigé par leral.net le Jeudi 29 Avril 2021 à 18:53 | | 0 commentaire(s)|

AG Fédération sénégalaise de Basket: Lettre de protestation adressée à Matar Bâ, Ministre des Sports
Nous souhaitons porter à votre connaissance les violations répétées des textes et règlements régissant le basket-ball sénégalais, par le président de la Fédération, Monsieur Babacar Ndiaye et son bureau.

Nous considérons ces agissements, marqués par un manque de respect total aux acteurs et aux autorités gouvernementales en charge du sport et garantes de la légalité, comme un facteur de dégradation importante et continue de la gouvernance du basket-ball sénégalais.

Monsieur le Ministre, nous vous informons que les clubs qui gardent la souveraineté du basket-ball, sont, depuis le 7 avril 2019 (date de la dernière assemblée générale d’informations), plus de deux (2) années, sans aucune information sur la gouvernance et la gestion de la Fédération Sénégalaise de Basket-ball. Même, pour cette dernière assemblée générale d’informations du 07 avril 2019, la Fédération avait d’une manière flagrante, fait de la rétention d’informations, en distribuant le rapport financier le jour de la réunion et les autres rapports la veille.Ce qui constitue une violation manifeste du règlement intérieur.

Pis, les commissaires aux comptes n’étaient pas présents, ce qui pourrait même constituer un motif d’invalidation.

Tous nos dires peuvent être vérifiés auprès de votre actuel DHC, ancien DAPS, Monsieur Léopold Germain Senghor.

Après une dénonciation de la Convergence pour le Renouveau du Basket-ball Sénégalais, on a vu dans la presse du lundi 12 avril, que la fédération envisageait d’organiser deux assemblées générales en une journée ; une assemblée générale extraordinaire, le matin, et tout de suite après, une assemblée générale ordinaire (informations). Ce qui sera une première dans l’histoire du sport sénégalais.

Pourquoi d’abord une assemblée générale extraordinaire ? Alors que la fédération doit aux clubs 6 rapports (activités, moral et financier). Quelles sont les intentions cachées ?

Pourquoi vouloir bâcler les travaux et abréger l’espace par essence d’expression des clubs que constitue l’assemblée générale. .

Il serait plus pertinent, logique et non superfétatoire d’organiser d’abord l’assemblée générale d’informations et rendre compte des deux années de gestion (saisons 2018- 2019 et 2019-2020) et mettre à jour tous les clubs. C’est une réunion qui peut durer toute une journée, vu le nombre de clubs qui dépasse la centaine. Avec une prise de parole de 3 minutes pour chaque délégué et les différents exposés des autorités fédérales, ministérielles, des commissaires aux comptes, on en aura au minimum pour 8 heures de temps. La dernière assemblée générale nous avait pris toute une journée et il y avait moins de documents sur lesquels on devait débattre.

Pour l’organisation de l’assemblée générale extraordinaire, nous recommandons fortement une démarche pyramidale, en associant tous les clubs, les acteurs du basket, les anciens et anciennes gloires et toute personne jugée utile à la réflexion. Ceci pourrait être gage de textes consensuels, acceptés par tout le monde du basket. Les textes qui gouvernent le basket ou les modifications, ne sauraient être l’œuvre ou la proposition d’un groupuscule. La réflexion serait très réductrice et conduirait inévitablement à des textes indigestes.

Nous demandons aussi, pour une quelconque réforme, de respecter toutes les règles d’éthique et d’engager les lois et règlements de ce pays. La loi ne saurait être personnelle. On ne légifère pas pour soi-même.
Nous demandons un audit par des externes du fichier des clubs affiliés à la fédération, avant toute assemblée générale extraordinaire.

Il est reconnu que plusieurs clubs ont été constitués que pour servir d’électorat, car ne remplissant aucun critère d’éligibilité conformément aux textes et règlements de la fédération.

Au regard de la situation, nous vous prions solennellement Monsieur le Ministre, d’arbitrer en votre qualité d’autorité gouvernementale en charge du sport, de bien vouloir mettre en place toutes les actions nécessaires pour que la gouvernance du basket-ball revienne à l’orthodoxie.

Restant disponible pour tout renseignement complémentaire, nous vous prions Monsieur le Ministre, d’accepter l’expression de notre attachement aux valeurs sportives et à une administration des structures sportives de qualité.



Les signataires




Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page