leral.net | S'informer en temps réel

Abdou Faty, SG du SELS-A, sur l’année scolaire 2021-2022: «L’Etat a intérêt à convoquer le monitoring sur les accords signés»

«On a tous lu le communiqué du Conseil des ministres. Le Chef de l’Etat demande qu’on organise une bonne rentrée scolaire. C’est la même rengaine. Chaque année, c’est comme ça et au finish, il n’y a pas de bonnes conditions ». C’est le constat de Abdou Faty, SG du SELS Authentique sur l’année scolaire 2021-2022, qui souligne que «l’Etat a intérêt à convoquer le monitoring sur les accords signés».


Rédigé par leral.net le Samedi 11 Septembre 2021 à 09:36 | | 0 commentaire(s)|

Abdou Faty, SG du SELS-A, sur l’année scolaire 2021-2022: «L’Etat a intérêt à convoquer le monitoring sur les accords signés»
« Donc, le Chef de l’Etat l’a encore dit, mais il gagnerait à surveiller ses ministres parce que pour qu’il y ait une bonne rentrée scolaire, il faudrait très tôt qu’on anticipe sur le désherbage, l’entretien des écoles, les murs de clôture qui sont tombés, les latrines, les tables-bancs et qu’on anticipe également, sur les eaux usagées, mais je suis sûr et certain qu’ils ne le feront pas », s’est-il désolé.

Selon lui, aujourd'hui, pour qu’il y ait une bonne année scolaire, pour qu’on soit en paix, le gouvernement du Sénégal a intérêt à convoquer le monitoring sur les accords signés entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants. Depuis maintenant deux ans, sous le prétexte de la pandémie, le gouvernement du Sénégal est dans le pourrissement, dans le louvoiement et dans du "n’importe quoi".

« En tout cas, nous, au Sels Authentique, je le dis solennellement, dès le début de l’année, le 10 octobre prochain, on va déposer un préavis de grève parce que depuis que Cheikh Kanté a quitté le monitoring, on n’a rencontré aucun ministre. Tous les ministres nous donnent des rendez-vous mais ne le respectent pas. Et vraiment encore une fois, le Président Sall gagnerait à surveiller, à faire le monitoring de ses ministres, parce qu’il donne des instructions qui ne sont jamais respectées. Il a donné des instructions pour qu’on ouvre des négociations, ce n’est pas fait », affirme Abdou Faty, SG du SELS-A.

« Il a donné des instructions pour le DMC, ce n’est pas fait. S’il ne surveille pas les ministres, ils ne feront rien et malheureusement, on aura une année scolaire terrible parce qu’on est restés deux ans. Nos situations sont là et que personne ne nous dise que c’est parce qu’on est en année électorale, que nous sommes en grève





Sud Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page