leral.net | S'informer en temps réel
Samedi 23 Septembre 2017

Absence de transparence - Pas d’appels d’offres, ni de cahiers des charges - Consultations informelles - Contractualisation sous forme de gré à gré partisan: Les preuves du gré à gré des Lounges à l’Aibd


Les deux sociétés privées de Lounges (Services Prestices, Elite), évoluant sur la plate-forme aéroportuaire Léopold Sedar Senghor, ont été écartées de toute concession par la Société de Gestion de l’Aéroport International Blaise Diagne. Mais, dès le 1er septembre 2017, Serep et Sadiv ont reçu notification que la concession du Duty Free Shop a été attribuée au Groupe Lagardère. Ces deux entités dénoncent l’absence de transparence, d’appels d’offres et de cahiers des charges. Elles évoquent des consultations informelles et une contractualisation sous forme de gré à gré partisan.



Les sociétés privées de Lounges (Services Prestices et Elite) ont été écarté de l’attribution des Duty free Shop au niveau de l’Aéroport International Blaise Diagne. La concession des Lounges, informe une source contactée par Leral, s’est faite sans appel d’offres et de façon arbitraire, au détriment de Services Prestices qui ont déjà prouvé leurs compétences et expertises au niveau de la plateforme de l’Aéroport International Léopold Sedar Senghor.
 
Ces deux entités, constate-t-on, ont réalisé de nombreux investissements dans cet environnement aéroportuaire. Malgré tout, l’attribution de la concession du Duty Free Shop a été attribuée au Groupe Lagardère. N’approuvant pas la procédure, elles dénoncent le gré à gré partisan des Turcs, dont elles estiment qu’il ne laisse indifférent aucun patriote. « Il n’y a eu que quelques contacts informels avec l'équipe commerciale de Summa-Limak au cours desquels des conditions financières ont été communiquées verbalement, portant sur des montants approximatifs de la redevance, des avances à verser et la caution bancaire », renseigne la source.

D’après la source, les deux sociétés privées de Lounges (Services Prestices, Elite) ont été informées sans aucune explication, à leur grande surprise que la concession a été attribuée à un tiers. Alors que le Secrétaire Général du CNP, Hamidou Diop, prévient qu’Aidb a été financé par les taxes aéroportuaires à partir des redevances pour le développement des infrastructures aéroportuaires ou Rdia.

 
Preuves du gré à gré du Duty Free Shop
 
Leral a constaté que les deux sociétés privées de Duty Free Shop (Serep, Sadiv), évoluant sur la plate-forme aéroportuaire Léopold Sedar Senghor, avaient tenu au préalable plusieurs rencontres avec les autorités dans le cadre de la préparation de l’ouverture de l’Aéroport international Blaise Diagne.
 
A la sortie de ces rencontres, mentionne la source, des assurances auraient été données par les Autorités sur leurs transferts à condition que Serep et Sadiv respectent les normes internationales de qualité requises et soient à jour des règlements des redevances aéroportuaires. Il convient de préciser que les deux sociétés Serep et Sadiv, relève-t-on,  répondent parfaitement à ces deux critères.
 
Suite à une rencontre informelle, tenue au mois de Novembre 2016, Summa-Limak a porté à leur attention que la concession du Duty Free Shop de l’Aibd ne sera exploitée que par un seul opérateur. Sous ce registre, précise la source, Serep et Sadiv étaient invitées à faire des propositions commerciales et financières.
 
Ainsi, au décembre 2016 Serep et Sadiv, retient la source, ont respectivement déposé auprès de Summa-Limak un pré-projet d’aménagement de Duty Free Shop, tout en restant dans l'attente de la réception du cahier des charges et de l'appel d'offres. Constat : Aucune réponse de Summa-Limak et pas de transmission de cahier des charges, ni d’appel d’offres.
 
Ladite source, indique qu’à 4 mois de l’ouverture de l’Aidb, n’ayant reçu aucune réponse  de Summa-Limak, un courrier a été adressé à Madame le Ministre du Tourisme et des Transports Aériens. Le courrier en question a mentionné la décision de Serep et Sadiv de faire une offre conjointe. Cette offre, révèle la source, a rempli toutes les conditions requises, tout en étant disposée à sauvegarder même, les investissements privés, ainsi que les emplois des deux sociétés. Mais, dès le 1er septembre 2017, Serep et Sadiv ont reçu  notification  que la concession du Duty Free Shop a été attribuée au Groupe Lagardère. 
 

O WADE Leral



Titre de votre page Titre de votre page