Affaire Gadio: Le Sénégal joue la carte de la diplomatie, le Département d'Etat refuse


Rédigé par leral.net le Mercredi 3 Janvier 2018 à 10:00 | | 0 commentaire(s)|

L’Etat du Sénégal ne croise pas les bras pour faire recouvrer à Cheikh Tidiane Gadio, une liberté totale. Comme l’a rappelé le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, lors de sa Déclaration de politique générale, l’ancien ministre des Affaires étrangères et député, bénéficie du soutien et de l’assistance du gouvernement et de l’Assemblée nationale.

« Sur la double instruction de ces institutions, nous y travaillons afin qu’il retrouve l’hémicycle », avait-t-il assuré à l’hémicycle, alors interpellé par le député Mamadou Lamine Diallo. Et, selon le journal EnQuête, la semaine écoulée, l’ambassadeur Babacar Diagne a rencontré les diplomates du département d’Etat américain, pour faire prévaloir le statut d’ancien diplomate en chef de M. Gadio. Seulement, les autorités américaines ont opposé une fin de non-recevoir, évoquant les restrictions de la législation en ce sens. C’est dire que le Sénégal doit laisser la justice américaine faire son travail.

Arrêté le 17 novembre 2017 à New York, Cheikh Tidiane Gadio fait face à la justice américaine pour corruption présumée. En liberté provisoire, il bénéficie d’une assignation à résidence au Maryland.

Leral.net