leral.net | S'informer en temps réel
Samedi 28 Avril 2018

Affaire des 1000 tracteurs indiens: Le Communiqué du Ministère de l’Agriculture enfonce le Président Macky Sall




Les tracteurs que le chef de l’Etat a réceptionnés lundi dernier ne sont pas encore dans les champs mais suscitent déjà un grand vacarme.

En effet, à l’annonce du prix (32 milliards) les 1.000 unités de matériels agricoles, beaucoup de Sénégalais en ont douté à juste titre.

Les nombreuses voix qui se sont élevées contestant les prix indiqués semblent avoir incité le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, à voler au secours du Président. Seulement, en voulant tendre la perche à Macky SALL, le département de Pape Abdoulaye SECK l’a davantage enfoncé.

L’intégralité de son communiqué.

Le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural informe l’opinion nationale que le matériel agricole réceptionné au Grand Théâtre National, ce lundi 23 avril 2018 par le Président de la République, Son Excellence Macky SALL, est destiné à promouvoir la riziculture sur l’étendue du territoire national, dans le cadre de la coopération bilatérale entre le Sénégal et l’Inde. Il est financé par le Groupe EXIMBANK INDIA d’un montant global de 32.000.000.000 de francs CFA, reparti et comprend les deux lots suivants :
LOT 1 : Le montant de cet investissement est de 18.453.221.000 francs CFA et l’entreprise adjudicataire est Kirloskar brothers limited INDIA.
➢ travaux de terrassement, de génie civil, de fourniture et d’installation d’équipements électriques et électromécaniques.
➢ aménagement et réhabilitation de 20000 ha environ dans les départements de Dagana, Bakel et Matam.
➢ construction et équipement de neuf (9) grandes stations de pompage.

LOT 2: Le montant de cet investissement est de 11.689.958.500 frs CFA et l’entreprise adjudicataire est lucky Export INDIA.
➢ acquisition de matériels agricoles et d’engins de terrassement.
Ce lot de matériel subventionné est composé de plus de 1000 unités dont des tracteurs, des moissonneuses-batteuses, des rizeries industrielles, des engins de génie civil, des motopompes…

Impacts attendus du projet

– Augmenter les superficies rizicultivables de 20 000ha
– Améliorer le potentiel d’irrigation par la construction de canaux d’irrigation, l’installation et l’équipement de 9 stations de pompage
– Renforcer les capacités de production par l’augmentation du taux d’équipement dans les zones concernées ;
– Augmenter la production de riz Paddy de l’ordre de 460 000 tonnes environ sur une double culture et l’amélioration de la polyculture
– Augmenter la capacité de transformation du riz d’environ 200 000 tonnes
– Augmenter les revenus des producteurs dans la chaine de valeur du riz.

Perspectives

– Financement de la deuxième phase de 53 milliards FCFA.
Cette deuxième phase permettra de porter les aménagements hydro-agricoles à hauteur de 60 000 ha.

Seulement, si le matériel est réparti en deux lots de 18.453.221.000 pour le premier et 11.689.958.500 pour l’autre, le total devrait être 30.143.179.500 et non 32 milliards ronds comme annoncés. Ou alors Macky SALL et son régime ont inventé une autre façon d’arrondir les chiffres ?






WALFNet
 



Titre de votre page Titre de votre page