leral.net | S'informer en temps réel

Affrontements à la frontière sénégalo/bissau-guinéenne: Un pèlerin tué et plusieurs personnes gravement blessées


Rédigé par leral.net le Vendredi 9 Février 2018 à 10:46 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
La tension était vive hier, à Nianao, poste frontalier situé entre le Sénégal et la Guinée Bissau. Une personne a été tuée et trois autres blessés dans les heurts entre pèlerins bissau-guinéens et la douane sénégalaise.

Tout est parti, raconte le journal « Le Quotidien » lorsqu’un agent de la Douane demande aux chauffeurs de véhicules des pèlerins qui ralliaient la cité religieuse de Medina Gounass (Vélingara), un passavant. Les pèlerins rétorquent que c’est la première fois qu’on leur demandait cette pièce et qu’ils n’étaient pas disposés à s’acquitter à ce « nouveau droit », qui devait s’échanger contre 2500 francs Cfa.

La détermination des douaniers à faire respecter la réglementation s’est heurté e à l’intransigeance des fidèles du Khalife des peulhs du Fouladou, Thierno Amadou Baldé. Les nerfs surchauffés, impatients de rallier Médina Gounass, les pèlerins qui se comptaient par des milliers, ont envahi le bureau de l’agent des douanes en faction, déterminés à ne pas payer le passavant comme l’ont fait certains d’entre eux.

Selon toujours le journal qui cite des sources présentes sur place, l’agent des douanes excédé par le bruit et les menaces de mort, a sorti son arme pour tirer en l’air. Les pèlerins tinrent son bras qu’ils ont tiré vers le bas, ce qui a causé l’irréparable. Une personne a été tuée sur le coup et autres ont été gravement blessées. En réaction, les Bissau-guinéens, s’en sont pris aux Sénégalais à Pirada (Guinnée-Bissau). Certains auraient été sévèrement battus. Finalement, le calme est revenu à la suite d’une médiation entamée par les autorités administratives des deux pays.