leral.net | S'informer en temps réel

Alarme déclenchée au District sanitaire de Dakar Centre: 3800 cas de COVID-19 notés dont 72% de cas communautaires

Si la capitale sénégalaise est considérée comme l’épicentre du coronavirus, il reste que le District sanitaire de Dakar Centre constitue l’une des zones les plus touchées par la maladie. Ce district concentre, à lui seul, 3800 cas positifs, dont les 72% sont issus de la transmission communautaire.


Rédigé par leral.net le Mardi 26 Janvier 2021 à 08:24 | | 0 commentaire(s)|

Alarme déclenchée au District sanitaire de Dakar Centre: 3800 cas de COVID-19 notés dont 72% de cas communautaires
Polarisant 06 centres et 08 postes de sante, le District Centre s’étend de la commune de Fann-Point E-Amitie à la commune de Hann Bel-Air. Il comprend des maisons d’arrêt et des garnisons militaires. Profitant d’une cérémonie de remise de don venant de la Cojer de Dakar, le représentant du district Centre a indique qu’il gère actuellement 3800 cas de coronavirus.

« 72% des 3800 cas que nous gérons, sont issus de la transmission communautaire. Il n’y a que la prévention qui peut nous aider a freiner cette propagation rapide ». Raison pour laquelle, il ne tarit pas d’éloges à l’endroit de la Cojer de Dakar qui, a travers cet important lot, va contribuer à la prévention et a la protection des populations et du personnel sanitaire.

« Le virus est une lutte continue et tout le monde doit y mettre du sien. Il y a une action de communication à mener au sein de la population. Il faut que l’on communique davantage par rapport à cette maladie. D’autant que nous continuons a enregistrer des cas de contaminations et des décès », affirme-t-il.

S’agissant des nombreux cas répertories dans le district, Dr. Samb explique cela par le fait qu’il regroupe aussi bien des quartiers résidentiels que populaires.

« Par exemple, Bène Tally est plus peuplé que Fann-Point E. N’empêche, le nombre de cas dans ce quartier résidentiel est trois fois supérieur au nombre de cas enregistrés à Bène Tally qui, pourtant, est beaucoup plus peuplé. Cette situation s’explique par le fait que les gens qui habitent à Fann-Point E font plus de tests que ceux qui habitent à Bène Tally », explique-t-il.

C’est pourquoi, il préconise une communication plus soutenue sur l’urgence de se faire tester dès que nécessaire. « Les zones des Maristes, Fann- Point E- Amitié sont les plus impactés, avec des nombres très élevés. Nous demandons aux populations d’aller se faire tester si elles ont des symptômes. Il faut expliquer aux gens que la maladie est là et bien réelle ».





L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos