leral.net | S'informer en temps réel

Alliance des forces de progrès: Moustapha Niasse annonce son départ en 2022

L’Alliance des forces de progrès (Afp) a célébré hier, son 22e anniversaire. Son leader, Moustapha Niasse a annoncé un congrès en 2022, pour céder la place aux jeunes. L’Alliance des forces de progrès (Afp) a célébré hier, son 22e anniversaire, sous la présidence de son leader, Moustapha Niasse. Le président de l’Assemblée nationale est revenu sur les raisons de la création de cette formation politique.


Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Juin 2021 à 18:47 | | 0 commentaire(s)|

Alliance des forces de progrès: Moustapha Niasse annonce son départ en 2022
« Tout est parti d’une déraison de principe dont les dernières paragraphes ont été écrites à Bujumbura, à quelque six semaines de la publication de cette déclaration du 16 juin 1999, comme envoyé spécial du secrétaire général des Nations-Unies et du Conseil de sécurité, pour assurer le retour de la paix en République démocratique du Congo », se remémore-t-il.

Et d’ajouter: «Cette alliance sera emportée dans ces flancs et sur ces plateaux, au milieu de l’océan et des fruits des uns et c’est celui-là qu’on met à côté de son pays et des services des populations africaines en général mais plus particulièrement, les populations du Sénégal».

A l’en croire, leur formation politique ne fait pas d’exclusion. «Nous avons obtenu pour le culte de la liberté que la bataille opiniâtre, encore une fois organisée, réfléchie, raisonnée pour le progrès des Sénégalais », dit-il. Pour le patron de l’hémicycle, « c’est dans la diversité que l’homme s’identifie comme un créateur de beauté, d’œuvres humaines à hauteur d’hommes. La bonté, l’ouverture, la générosité, la tolérance, l’acceptation des autres, le but et la pratique de cultiver l’échange que nul ne peut se suffire à lui-même ».

Et de renchérir: «Nous refusons de considérer que nous avons l’exclusivité de la vérité, aucun homme n’est capable d’avoir raison sur tout. L’homme, la femme et l’être humain peuvent se tromper, l’essentiel c’est d’avoir le sens de la responsabilité pour le reconnaître, l’assumer, nous devons être modestes devant Dieu, devant nos semblables, nul n’a la science infuse, encore moins le monopole de la vérité et de la raison.

C’est dans la complémentarité dans le prolongement mais d’échanges que l’homme s’enrichit par rapport à son contact avec l’autre, parce qu’on peut toujours puiser sur l’autre, ce qu'il y a de meilleur pour soi-même
».

Vers un congrès en 2022

«Tous les jeunes des différents partis, aujourd’hui encore une fois, les personnes de mon âge, sont prêtes à passer le flambeau à la jeune génération et aux jeunes cadres de notre parti. L’AFP a enregistré plus de 600 cadres nationaux », fait-il savoir. En ce sens, il indique qu’il les a formés depuis 22 ans et sont en mesure de prendre la tête de ce parti politique. « Le prochain congrès se tiendra en 2022, dans le second trimestre, pour une nouvelle direction jeune qui s’ouvre à la coopération avec toute bonne volonté susceptible pour venir poursuivre le travail que nous faisons. La vie de l’AFP n’est pas liée à la personne de son secrétaire général, c’est une personne comme tout le monde », tient-il de préciser.

Moustapha Niasse soutient que ce parti va durer autant que Dieu le voudra. « Mais, notre espérance intérieure est que cela dure le plus longtemps possible et qu’à chaque fois, dans les dizaines d’années à venir, que l’on parle de nous autres au passé, pour prier pour nous, parce que nous devrions contribuer avec les jeunes à cette œuvre magnifique, avec des profondeurs extraordinaires qui plongent les racines de notre démarche le plus loin possible, pour toucher la terre et l’oxygène, voilà l’Alliance des forces de progrès », conclut-il.

Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page