leral.net | S'informer en temps réel

Aly Ngouille Ndiaye : « 5.000 Sénégalais, condamnés pour différents délits, sont dans le même cas que Karim Wade »


Rédigé par leral.net le Mercredi 4 Juillet 2018 à 07:09 | | 0 commentaire(s)|

Aly Ngouille Ndiaye : « 5.000 Sénégalais, condamnés pour différents délits,  sont dans le même cas que Karim Wade »
En marge des concertations qui se sont tenues ce mardi sur le montant de la caution de la présidentielle fixée à 30 millions de francs Cfa, Aly Ngouille Ndiaye, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a apporté des éclaircissements sur l’invalidation de l’inscription de Karim Wade sur les listes électorales.
 
 
«Nous ne faisons pas des lois pour des personnes physiques, pour des individus fussent-ils fils d’ancien président de la République. Les lois sont applicables pour tout le monde. Ce que je peux dire avec certitude, c’est que Karim Wade a fait l’objet de rejet pour son inscription (sur les listes électorales) comme l’ont été plus de 5 mille Sénégalais qui ont été condamnés pour différents délits. Et, qui sont dans le même cas que Karim Wade », a déclaré Aly Ngouille Ndiaye, cité par Seneweb.
 
Selon l’article L.31  du Code électoral (Loi n° 2017-12 du 18 janvier 2017 portant Code électoral) consulté par Leral.net : « Ne doivent pas être inscrits sur la liste électorale :
1)      les individus condamnés pour crime ;
2)      ceux condamnés à une peine d’emprisonnement sans sursis ou à une peine d’emprisonnement avec sursis d’une durée supérieure à un mois, assortie ou non d’une amende, pour l’un des délits suivants : vol, escroquerie, abus de confiance, trafic de stupéfiants, détournement et soustraction commis par les agents publics, corruption et trafic d’influence, contrefaçon et en général pour l’un des délits passibles d’une peine supérieure à cinq (05) ans d’emprisonnement ;
3)      ceux condamnés à plus de trois (03) mois d’emprisonnement sans sursis ou à une peine d’emprisonnement d’une durée supérieure à six (6) mois avec sursis, pour un délit autre que ceux énumérés au deuxièmement ci-dessus sous réserve des dispositions de l’article L30 ;
4)      ceux qui sont en état de contumace ;
5)      les faillis non réhabilités dont la faillite a été déclarée soit par les tribunaux sénégalais, soit par un jugement rendu à l’étranger et exécutoire au Sénégal ;
6)      ceux contre qui l’interdiction du droit de voter a été prononcée par une juridiction pénale de droit commun ;
7)      les incapables majeurs. »
Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos