leral.net | S'informer en temps réel

Amar Sylla-Ailier du Real de Madrid: « Je suis fier de porter le maillot du Sénégal et je veux remporter l’Afrobasket U 18 »

Meilleur marqueur lors de ses deux sorties avec les "Lionceaux" (au total 53pts, 28rbs) au tournoi de la zone 2 qualificatif pour la prochaine Afrobasket U18 prévue du 17 au 26 Août à Bamako, Amar Sylla est fier de porter le maillot du Sénégal. Natif de Thiès formé à El Futuro, il évolue actuellement avec les juniors du Real de Madrid. Dans un entretien accordé au journal "Record", il se prononce sur sa première convocation en l’équipe nationale et veut remporter l’Afrobasket U18.


Rédigé par leral.net le Vendredi 20 Juillet 2018 à 11:01 | | 0 commentaire(s)|

Pour votre première sélection avec l’équipe nationale U18, vous avez terminé meilleur marqueur du tournoi de la zone 2 qualificatif de la prochaine Afrobasket prévue au Mali. Comment avez-vous vécu cette première convocation avec l’équipe nationale ?
Je suis vraiment content d’avoir participé à ce tournoi. C’était ma première convocation avec l’équipe nationale, donc je devais tout donner pour ne pas décevoir le coach qui a porté son choix sur ma modeste personne. J’avais hâte de défendre mon pays et de porter ses couleurs. Je ne pouvais même pas exprimer la joie que j’ai ressentie lorsque j’ai porté pour la première fois le maillot du Sénégal. De la phase de préparation jusqu’au jour des matchs, je me suis toujours donné à fond, sachant qu’on représentait tout un peuple. Donc là, je dirai tout simplement que je suis fier d’avoir porté le maillot de mon pays.

Avec cette qualification acquise, quel sera votre objectif avec le Sénégal ?
Pour le moment, je n’ai qu’un seul objectif, remporter l’Afrobasket U18 avec mon pays. Je ne rêve et je ne vis que pour ça. J’ai rejoint cette équipe avec beaucoup de motivation et d’amour. Donc la seule chose qui me traverse à l’esprit, c’est d’offrir ce trophée au peuple sénégalais. On sait que les choses ne seront pas faciles mais on va travailler dur pour atteindre cet objectif. Lorsque j’ai rejoint la Tanière, j’ai trouvé sur place une équipe engagée et motivée. Chaque joueur se donne à fond pour l’intérêt de l’équipe. Donc avec cet état d’esprit, on peut espérer un lendemain meilleur.

Comment avez-vous fait pour atterrir en Espagne plus précisément au Real de Madrid ?
Tout a commencé en fin 2015. A l’époque, j’étais passionnaire de Seed Académie et mon coach Samba Fall m’avait amené à Kébémer pour participer au camp de basket qu’organisait le pivot de l’équipe nationale, Gorgui Sy Dieng. Une fois là-bas, j’avais terminé Mvp au sortir du tournoi et les formateurs qui étaient là-bas ont confectionné des vidéos et c’est par là qu’on m’a dit que je devais rejoindre l’Espagne avant l’ouverture des classes, pour que je puisse en même temps aussi étudier une fois sur place aussi. Et de là aussi, mon agent Oumar Sow m’a beaucoup aidé. Il s’est donné corps et âme pour que je puisse être dans les meilleures conditions possibles.




Cliquez-ici pour regarder plus de videos