a
leral.net | S'informer en temps réel

Aminata Touré sur la sortie d’Idrissa Seck « il n’est jamais trop tard, pour présenter ses excuses »

En visite le week-end dernier à Thiès pour assister au lancement de la caravane du Ramadan du Pr Ibrahima Faye, l’ancien Premier ministre Aminata Touré est revenu sur les malheureux évènements de Saint-Louis. A cette occasion, elle a appelé la classe politique, pouvoir et opposition confondues, à un discours apaisant. Interpellée sur la sortie d’Idrissa Seck, Mimi Touré estime qu’il n’est jamais trop tard, pour présenter ses excuses.


Rédigé par leral.net le Mardi 22 Mai 2018 à 09:25 | | 0 commentaire(s)|

Les douloureux évènements survenus à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, marqués par la mort de l’étudiant Fallou Sene, tué par balle, se sont invités le week-end dernier à Thiès, lors de la cérémonie de lancement de la caravane du Ramadan organisée chaque année par le Pr Ibrahima Faye. Même si des mesures d’apaisement sont prises pas l’Etat comme le limogeage du Recteur et du Directeur du Centre des œuvres universitaires, l’affaire est encore sur toutes les lèvres. Tenant un discours d’apaisement dans ce cadre, Aminata Touré appelé la classe politique (pouvoir et opposition), à en faire de même. Interpellé sur la sortie de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, elle trouve indécente toute politisation de l’affaire.

« Il est indécent de politiser ce type d’évènements, marqué par la perte d’une vie humaine. Dans de pareilles circonstances, toute la nation doit se retrouver, pour partager la douleur. En aucun moment, le caractère politique ne doit interférer dans l’analyse de la situation . Les propos auxquels vous faites allusion, sont regrettables et je suis sûr que leur auteur les regrette déjà, mais il n’est jamais trop tard pour présenter ses excuses », affirme-t-elle, demandant à tous les acteurs politiques de tenir un discours d’apaisement.

« Personne n’a intérêt à ce que la situation s’aggrave, ce n’est ni dans l’intérêt de l’opposition, ni dans celui des étudiants encore moins de celui du pouvoir. Les étudiants ont été les premiers à refuser toute forme de politisation de cette affaire », soutient l’ancien Garde des Sceaux qui tranche : « il y a une attitude qu’on n’attend pas de celui qui aspire à diriger le pays. Si quelqu’un ne donne pas le respect qui sied à tous les corps, il lui sera difficile de donner des leçons aux enfants ». Selon Mimi Touré, le président de la République a déjà indiqué la voie à travers des décisions majeures.

« Une information judiciaire a été ouverte, un enquête est en cours et toutes les responsabilités seront situées. Il a également donné des indications pour que les bourses soient payées désormais régulièrement, pour éviter ce type d’évènemente malheureux et regrettable. C’est notre devoir en tant qu’acteurs politiques de tous bords, porter un discours responsable. Le sens de la responsabilité va avec le leadership. Il n’y a pas de leader, sans responsabilité », affirme l’ex-Garde des Sceaux et Premier ministre.

Elle a par ailleurs souligné que tout le monde doit le respect et la considération aux forces de sécurité et de défense. « Si nous dormons en paix chez nous, c’est parce qu’il y a des gens qui veillent sur nous. Nous leur devons un grand respect, quel leque soit la situation », rappelle-t-elle.



L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos