leral.net | S'informer en temps réel

Apr Sangalkam: Oumar Guèye et Ndiagne Diop toujours à couteaux tirés

La guerre fait rage à Sangalkam, entre le ministre Oumar Guèye et son ancien lieutenant, le député Ndiagne Diop, Maire de Bambilor. Ce dernier, au sortir de sa réunion avec tous les adversaires du ministre de la Pêche, a annoncé la création d'une coordination bis.


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Janvier 2018 à 14:05 | | 0 commentaire(s)|

Le fossé se creuse entre le ministre de la Pêche, Oumar Guèye et son ex-lieutenant, le député Ndiagne Diop. "Je ne t'aime pas, moi non plus". Cette expression traduit parfaitement la nature des relations de plus en plus exécrables entre les deux responsables du parti au pouvoir. Respectivement maires de Sangalkam et de Bambilor, Oumar et Ndiagne se mènent une véritable guerre de positionnement dans la zone des quatre C (les quatre communes issues du découpage administratif de la communauté rurale de Sangalkam).

Malgré les missions de bons offices visant à les rapprocher, leurs camps ne s'entendent toujours pas. D'ailleurs, le maire de Bambilor a annoncé la rupture des ponts avec le ministre de la Pêche et de l'Economie maritime. Une rupture qui fait suite à la rencontre entre l'édile de Sangalkam et les imams et oulémas des quatre C.

Son désormais "frère ennemi" a aussitôt rassemblé tous les opposants au ministre dans la zone, dans un hôtel au Lac Rose, pour les imprégner de la situation. Une occasion qu'il n'a ratée pour clouer au pilori Oumar Guèye, tout en décriant sa gestion de la coordination départementale de l'Apr de Rufisque. Le maire de Bambilor et ses alliés sont d'avis que "l'Apr est en léthargie dans les quatre C".

A l'en croire, "c'est parce que le coordonnateur du parti, dans cette localité, ne convoque aucune réunion et n'organise aucune réunion de mobilisation depuis des mois". Ce qui le pousse à avertir: "Si l'on continue ainsi, on va vers des problèmes." Pis, ont poursuivi les adversaires du ministre Oumar Guèye, l'ostracisme et le musèlement des responsables sont une réalité dans le parti du président de la République dans l'ancienne communauté rurale de Sangalkam.

"On sent de l'ostracisme dans les quatre C, dans la gestion d'Oumar Guèye ", fait remarquer Bara Gaye, principal adversaire du ministre à Sangalkam. Il affirme: "Nous avons décidé de nous détourner de lui pour proposer un nouveau coordonnateur dans les quatre C, en l'occurrence Ndiagne Diop ".

Du côté du ministre Oumar Guèye, la réponse ne s'est pas fait attendre. En effet, aussitôt mis au courant de la sortie de Ndiagne Diop et ses alliés pour la mise sur pied d'une coordination bis dans les quatre C, les partisans du maire de Sangalkam ont convié les journalistes à une conférence de presse pour répliquer. Mais, finalement, la rencontre a été annulée. Selon Gana Ndoye, le chef de cabinet du ministre de la pêche," nous avons jugé bon de ne pas répondre à certaines personnes qui cherchent à instaurer une dualité entre le ministre et elles, afin de se faire un nom". Avant de signaler : "Nous regrettons beaucoup que des gens que le ministre a propulsés devant, s'attaquent à sa personne pour des raisons inavouées".

Mieux poursuit-il, le travail abattu par son mentor dans la zone, est incontestable. "Il n'y a pas de semaine où le ministre ne visite une localité pour propager la politique du gouvernement, mais aussi discuter des problèmes de la localité et proposer des solutions. Ndiagne, en disant que nous avons fait de mauvais résultats dans les quatre C aux législatives, montre encore sa carence politique. Sangalkam, à elle seule, est sortie première avec un taux de 60% aux législatives", conclut-il.




Enquête








Hebergeur d'image