leral.net | S'informer en temps réel

Après la victoire de l’opposition aux élections locales: La fiabilité du fichier électoral est-elle toujours contestée ?

L’opposition sénégalaise n’a jamais cessé de contester le fichier électoral. Depuis la refonte du fichier électoral en 2005-2006, des controverses sur la fiabilité du fichier électoral reviennent en permanence. Les acteurs politiques (pouvoir et opposition) et parfois des techniciens en matière électorale, entretiennent régulièrement, des débats sur les listes électorales. Et même, après l’audit du fichier électoral, la controverse ne s’est pas estompée. Mais, avec la victoire de cette opposition dans de nombreuses collectivités locales du pays, ce fichier électoral, tant contesté, est-il toujours non fiable ?


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Janvier 2022 à 12:31 | | 1 commentaire(s)|

Après la victoire de l’opposition aux élections locales: La fiabilité du fichier électoral est-elle toujours contestée ?
L’opposition sénégalaise qui a remporté une bonne partie des localités du territoire national, est habituée à contester la fiabilité du fichier électoral. Elle a même rejeté les conclusions de l'audit de ce fichier électoral qui avait servi de base à la présidentielle de février 2019. Et, ce même fichier contesté et rejeté, a été utilisé aux élections locales de janvier 2022, remportées majoritairement par l’opposition. Pourtant, un rapport de 124 pages de la mission d’audit, avait déclaré le fichier « cohérent et fiable », tout en proposant des pistes d’amélioration. Mais, l’opposition refusait d’y croire.

L’audit du fichier électoral a même révélé, l’inexistence de doublon et la non inscription de mineur sur plus de 6 millions 683 000 électeurs. Seules quelques « anomalies » ont été relevées et des recommandations formulées. Les experts avaient insisté sur « l’inexistence de dispositions sur le financement public des partis politiques », ou encore « la méfiance des acteurs sur les organes de gestion des élections, à cause de leur lien hiérarchique avec le ministère de l’Intérieur ». Ces experts mandatés avaient même, proposé d’« améliorer » la procédure de parrainages qui divise la classe politique.

A retenir que l’audit du fichier était une demande de l’opposition, réunie au sein du Front de résistance nationale, qui a aussitôt rejeté les conclusions des experts. D’après l’opposition, ce fichier « ne permet pas d’organiser des élections équitables », et ne « reflète pas la démographie du pays ». Et pourtant, le rapport des experts a bien souligné que seule la moitié (53,8%) des jeunes de 18-25 ans est inscrite dans ce fichier électoral.

Après avoir remporté majoritairement, ces élections locales de janvier 2022, l’opposition est-elle toujours d’avis que ce fichier électoral, contesté autrefois, « ne permet pas d’organiser des élections équitables » ?






Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page