leral.net | S'informer en temps réel
Lundi 23 Octobre 2017

Arnaque sentimentale : Un jeu affectif dramatique


Les escrocs des temps modernes ont bien compris que le plus beau des sentiments est aussi celui qui rend le plus vulnérable. Ces derniers, multipliant depuis plusieurs années, les tentatives d’arnaque sentimentale n’ont aucun scrupule à exploiter cette faille. De supposées jeunes femmes ou hommes tentent de séduire par e-mail ou sur des sites de rencontres, les internautes pour leur extorquer de l’argent. Leral a fait une petite immersion dans cet univers d’arnaque sentimentale. Enquête…



L’arnaque sentimentale, véhiculée à travers un amour douteux est le jeu favori des escrocs sur le net. Il arrive que ces derniers, se présentant avec le visage d’une jolie jeune fille ou jeune homme pour déclarer sa flamme. L’approche est facilitée par l’usage  d’e-mails, sur un réseau social du type Facebook ou sur un site de rencontre. Sans aucune ambiguïté, le message d’accroche est généralement très direct. « Vous êtes beau ou belle, sexy, sympa, intéressant. Et vous me plaisez beaucoup », lit-on souvent.
 
L’escroc, sachant bien lire en ligne les faiblesses des internautes, s’y prend avec prudence. Il prend le temps de vérifier s’il a affaire à une bonne cible. « Si vous mordez à l’hameçon, l’inconnu(e) va vous envoyer une ou deux jolies photos. Vous n’en recevrez généralement pas plus. Rapidement, il va vous poser des questions précises. Êtes-vous en couple ou célibataire ? Où habitez-vous ? Quelle est votre profession ? », pose souvent l’escroc sentimental.
 
Très intelligent dans sa démarche, l’escroc sentimental prend le soin d’envoyer de façon répétitive à sa cible des photos. L’idéal de son jeu affectif est de vous assurer qu’il désire une relation sincère et sérieuse. Et pour plaire davantage, il n’hésite pas à parler de grand amour ou de sexe.
 
L’escroquerie
 
Certaines personnes, interpellées autour de cette question précisent que l’imposteur cherche toujours à dénicher la faille pour mieux ferrer sa cible. Une fois cette étape dépassée, disent-elles, l’imposteur trouve le moyen de soutirer de l’argent. Les canaux préférés de transfert de cet argent, fruit de son arnaque, passe souvent par Western Union. Lesdits escrocs refusent de passer par des moyens de paiement qui offrent une traçabilité ou une certaine fiabilité.
 
L’arnaqueur use de différents prétextes.  Amoureuse de vous à distance, la personne a du mal à assumer son train de vie quotidien. « Si vous lui payez une webcam, un abonnement pour les transports en commun ou l’opération d’un proche ou vous lui financez des études. Cela lui rendrait le plus grand service », constatent des avertis de cette activité.
 
Celles qui semblent être follement amoureux ou amoureuses, donnant une volonté de vous rejoindre, exigent de manière voilée le financement de son voyage. La procuration d’un visa et l’achat de billets d’avion vont impacter sur le budget de la cible.
 
Mais, le pire est l’entrée du chantage dans le jeu de ces arnaqueurs. « Un parent de la personne ou un prétendu service de police vous contacte et vous apprend que la personne avec laquelle vous êtes en contact, est mineure. Vous êtes coupable d’un détournement de mineur, voire de  trafic sexuel de mineur. Et, il exige une réparation financière », préviennent-ils.
 
 « Vous m’avez dragué sur le site de rencontre. Mais, j’ai constaté que vous avez dialogué avec ma fille sur mon MSN. Le logiciel webcam surveillance vidéo vient de me montrer des images et vidéos de vous, nu devant ma fille. Comme le montre les vidéos, vous êtes restés nu contrairement à elle. Sans doute cela représente un attentat à la pudeur et pédophilie via internet. Je voudrais avoir des explications vis-à-vis de votre comportement », accuse-t-on, leurs amoureux.
 
L’escroc sentimental signale à sa cible qu’il savait très bien que la personne sur Msn, était bien sa fille. « Ne saviez-vous pas faire une différence entre une gamine de 15 ans et une femme de 38 ans? Je suis déçue et complètement bouleversée. Je vous croyais bien, pourtant vous êtes un pervers. Voilà, je vous envoie une photo de moi et celle de ma fille. J’ai beaucoup mal dans le cœur », reproche-t-elle.
 
Après cette étape, elle exige des explications à cette situation, dont elle suppose avoir  bouleversé tant sa vie. « Vous verrez ci-joints ces images et vidéos de votre comportement irresponsable. Je n’ai pas fermé l’œil toute la nuit. J’attends votre réponse », insiste-t-elle.

« Si vous vous laissez prendre au piège et vous envoyez de l’argent, votre créature s’évanouira dans la nature. Vous n’entendrez plus jamais parler d’elle et vous n’aurez aucun moyen de récupérer votre argent », avertit-elle.
 
Mécanismes bien rôdés
 
Les arnaques, menées généralement à travers des réseaux africains ou d’Europe de l’Est, constate-t-on, sont dangereuses. Leurs mécanismes sont bien rôdés. Ils jouent essentiellement sur la corde sensible et ciblent les personnes en situation de faiblesse psychologique (solitude, maladie, etc.). Si cela ne suffit pas, ces escrocs n’hésitent pas à mettre la pression et jouer sur le sentiment de culpabilisation pour vous convaincre de mettre la main à la poche.
 
Mais, il faut retenir que le coup de cœur par Internet n’existe pas après le deuxième message. Puisque, les messages sont généralement truffés de fautes d’orthographe surtout, dans les accords au féminin. « Vous devriez reconnaître dans les échanges des phrases toutes faites. Les escrocs n’hésitent pas à pratiquer le copier-coller selon des scénarios pré-définis. Ils personnalisent les messages à la va-vite, souvent en fin de mail. Et, vous n’obtenez jamais de numéro de téléphone. Vous ne pouvez non plus appeler votre correspondant par Skype. Les escrocs ne montrent jamais leur vrai visage », avertissent certaines personnes, qui sont au courant de cette pratique.
 
Ces dernières recommandent le retrait immédiat dès que la question d’argent est abordée. « Sortez un peu de chez vous pour trouver le véritable amour », conseillent-elles. Toute demande d’argent dans ce genre de relations, reconnaissent-elles, est une arnaque. Et, s’il n’y a pas d’argent, estiment-elles, il n’y a pas d’arnaque. « Si les personnes n’arrivent pas à adopter ce principe, c’est clair qu’elles méritent de se faire pigeonner », professe Lamine Ndiaye, un habitant de Golf Sud Guédiawaye.
 
Mais, les tentatives d’arnaque sentimentale se présentent sous différentes formes. Certains, conscients du phénomène, sont aveuglés par les beaux discours de ces escrocs. « Les arnaqueurs sentimentaux, en plus des beaux discours, peuvent vous envoyer des fleurs, des bagues et autres demandes en mariage. Je suis tombée dans le piège. Et c’est dur d’en sortir, parce qu’on a envie d’y croire. Quand on prend réellement conscience de la situation, c’est très difficile », relève Astou Faye, étudiante en 2e année de Lettres modernes à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Elle a signalé que les arnaqueurs pour mieux exploiter leurs proies, essayent toujours de les éloigner des familles. « Il est important de s’appuyer sur sa famille et ses amis. Il faut leur parler pour sortir du piège dans lequel, on est souvent victime. L’autre chose est d’éviter de rester seul et penser à ceux qui nous aiment vraiment. Ces menteurs se moquent de nous. Mais, il ne faut surtout pas attendre d’être utilisée, abîmée, violée sans aucune retenue. Ne leur donnez pas cette chance », conseille-t-elle.
 
Malheureusement, toutes les filles n’échappent pas à l’œuvre de ces arnaqueurs. Nogaye Diop, infirmière dans un poste de santé de Dakar. Elle reconnaît qu’elle s’est fait avoir avec les belles paroles, dont toute femme aimerait entendre. « J’avais connu quelqu’un qui me paraissait être mon homme de rêve. J’étais éperdument amoureuse de lui. Il a réussi à m’extorquer des fonds »,  regrette-t-elle.
 
L’éveil des consciences est une nécessité pour le moment. L’œuvre des escrocs qui jouent sur les sentiments, occasionnent des situations dramatiques. Les populations doivent à présent faire l’effort de distinguer ceux qui sont animés de bonnes ou de mauvaises intentions. Sinon…


 
Ousseynou WADE Leral
 



Titre de votre page Titre de votre page