leral.net | S'informer en temps réel
Mercredi 27 Septembre 2017

Association de malfaiteurs, vol commis la nuit avec moyen de locomotion : Bathie Guèye, Dame Diop et Omar Ndiaye, condamnés à deux ans de prison, dont un an ferme


Attraits devant la barre du tribunal de Grande Instance de Dakar, ce mercredi 27 septembre pour association de malfaiteurs et vol, commis la nuit avec moyen de locomotion, Bathie Gueye, Dame Diop et Omar Ndiaye, ont nié les faits. Jugés, ils seront condamnés à deux ans de prison, dont un an ferme.



Au courant de ce mois de septembre, Bathie Guèye (mécanicien), Dame Diop (boulanger) et Omar Ndiaye (footballeur), revenant d’un match de football, étaient à bord d’un scooter. Arrivés aux alentours de la Vdn, vers les coups de 21h, Bathie Guèye qui conduisait, s’est stationné pour arracher le sac d’une dame qui marchait sur le trottoir.

Alertés par les cris de la jeune dame, les gens qui se trouvaient aux alentours, interviennent pour la sauver. C’est ainsi que les prévenus ont pris la poudre d’escampette. Malheureusement, B.G est appréhendé par la foule et conduit dare-dare à la police. Et le lendemain, il sera rejoint par ses deux amis, D.D et O.N.

Devant les enquêteurs, B.G a soutenu qu’ils devaient partir chez un marabout, solliciter des prières pour leur ami, Omar Ndiaye qui aspire à devenir footballeur professionnel. Et comme, il n’avait pas suffisamment d’argent pour payer le marabout, ils ont décidé de soustraire frauduleusement les biens d’autrui.

Mais devant la barre ce mercredi, les 3 amis ont nié catégoriquement les faits qui leur sont reprochés. Soutenant qu’ils n’ont jamais tenté de prendre le sac de la dame. C’est cette dernière qui a crié, lorsqu’ils se sont stationnés avec leur scooter, croyant qu’ils étaient des agresseurs.

Prenant la parole, les avocats de la défense ont tenu tout d’abord à écarter le délit d’association de malfaiteurs. « De manière sûre et certaine, vous n’avez pas affaire à des agresseurs, ni à des bandits de grand chemin. Ces jeunes travaillent à la sueur de leurs fronts pour gagner leur vie. Ils n’ont jamais muri un projet de vol », défend l’un des conseils des prévenus.

Pour le Procureur, les faits mentionnés dans le procès-verbal sont constants. Il a requis deux ans de prison, dont un an ferme contre les prévenus. Et le tribunal de requérir la même peine contre B.G, D.D et O.N, reconnus coupables des délits d’association de malfaiteurs et vol, commis la nuit avec moyen de locomotion.

Kady FATY Leral
 



Titre de votre page Titre de votre page