leral.net | S'informer en temps réel
Dimanche 29 Août 2010

[Avis de recherche] Depuis son départ du hangar de l’aéroport LSS: la Pointe de Sangomar portée « disparue »


Où est La Pointe de Sangomar ? Si certains croient savoir que l’avion de commandement est retourné de nouveau à Perpignan pour les besoins d’une révision générale, d’autres préfèrent jouer la carte de la prudence, s’agissant de l’endroit où se trouve actuellement l’appareil. Ce, au moment où les « ?Lionnes du basket et les « ?Lions? » du foot broient du noir, pour trouver un moyen de déplacement. Résultat? : Wade continue de recourir à la location d’avions, aussi chère soit-elle. C’est le cas aussi pour ses collaborateurs, et pas plus tard que mardi dernier, un ministre d’Etat s’est tapé un jet privé, pour se rendre en France.



[Avis de recherche] Depuis son départ du hangar de l’aéroport LSS: la Pointe de Sangomar portée « disparue »
Où est donc passé l’avion de commandement du président de la République? ? Cette question a tout son pesant d’or, car la Pointe de Sangomar est aujourd’hui introuvable depuis qu’elle a quitté le hangar de l’aéroport Léopold Sédar Senghor. De sources sûres, l’avion, qui est abandonné depuis des lustres par les officiels sénégalais, a quitté Dakar il y a de cela quelques mois, pour on ne sait quelle destination. « Tout ce qu’on sait, c’est que l’avion présidentiel n’est plus au Sénégal. Mais il serait hasardeux de dire avec exactitude qu’il est à tel ou tel endroit de la planète », confie une source digne de foi qui ajoute? : « beaucoup l’annoncent à Perpignan, où elle serait envoyée pour une révision générale, mais ça reste à vérifier ». Et notre interlocuteur de rappeler, pour s’en désoler, que l’appareil avait été immobilisé à Perpignan pendant plus de sept mois pour les besoins d’une visite technique.
Si c’est un secret de polichinelle que l’avion de commandement n’est plus utilisé par le chef de l’Etat, depuis qu’il a failli prendre feu dans le ciel espagnol suite à des ennuis du hublot de son cockpit, il y a aussi le fait que ses moteurs restés longtemps sans tourner, inquiétait bon nombre d’observateurs. La Pointe de Sangomar devenue introuvable, Wade, qui voyage beaucoup, est obligé de recourir à la location d’avions. Mais là aussi, c’est le Trésor public qui va en pâtir. Car, de l’avis d’un spécialiste de l’aéronautique, rien que la location d’un Falcon pour le trajet Dakar-Paris-Dakar nécessite au moins 50 millions F Cfa. Car, souligne-t-il, la tarification est faite en fonction de l’heure de vol et elle est très chère, notamment quand il s’agit d’un avion Airbus A 321, que Me Wade a l’habitude d’utiliser.
À l’origine du mal, le crash manqué d’Octobre 2007
Pour rappel, c’est le 30 Octobre 2007 que l’avion de commandement était de retour à Dakar, après avoir passé sept longs mois à Perpignan, dans le cadre d’une visite technique. Ce, après que l’appareil a failli sombrer en plein vol, le 14 Avril de la même année, suite à une fissure du hublot du cockpit. Ce jour-là, les pilotes étaient obligés de faire un atterrissage forcé à l’aéroport de Palma de Majorque, en Espagne. Mais une demi-heure après avoir quitté le tarmac dudit aéroport, la partie avant de l’appareil s’était fissurée, occasionnant des frissons et des sueurs froids aux membres de la délégation de Wade, dont plusieurs ministres du gouvernement de l’ex-Premier ministre Macky Sall.
Mardi dernier, un ministre d’Etat s’est tapé un jet privé, direction la France
Ce n’est pas seulement Wade qui adore louer des avions. En effet, mardi dernier, vers midi, un ministre d’Etat a affrété un Falcon 10, pour rallier la France. Coût de la location? : mystère et boule de gomme. Mais, si on se fie à « la gazette » du 8 Août dernier, ces dépenses somptuaires de l’Etat qui grèvent substantiellement les finances publiques, rien que pour le compte des voyages du président de la République et de ses proches, pas moins de 10 millions de dollars (5 milliards de FCFA, sur la base d’une valeur nominale de 500 F CFA le dollar) ont été dépensés au cours de l’exercice 2007-2008.

Daouda THIAM
lasquotidien.info
(Plus d'informations demain sur leral .net)




1.Posté par ndeye le 29/08/2010 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

allez vous enfin jouer honnettement votre role de journaleux et avoir peur ? ce connard de ministre d'état n'est autre que ce pd de karim: tel père tel fils !

2.Posté par SO le 29/08/2010 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je n'ai jamais cru au fait que l'avion a eu des problémes.
Je crois que ct une facon pour wade de justifier la location d'avions
Avec ces location il pourra se taper aisément des commissions sans attirer des soupcons.
Et on voit qu'il est immité par certains ministres tres proches de lui.
Lesfonctionnaires savent ce que je dit.
Il est fréquent qu'ils fassent des bénéfices sur des marchés de location de voitures et de transport.
Et si on voit le cout de l'occation d'unavion avec 50 millions Sénégal france une commission de 2 à 3 Millions serait invisible

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page