leral.net | S'informer en temps réel
Vendredi 29 Janvier 2010

Awa Ndiaye, Karim Wade, Aminata Niane…épinglés


L’Autorité de Régulation des Marchés Publics (Armp) a rendu public hier, jeudi 28 janvier à Dakar, son rapport d’audit de l’année 2008. Cette enquêté qui a fouillé la gestion de 72 entreprises publics comme privés et des agences a décelé des écarts et anomalies dans les procédures de passation des marchés. Sur la longue liste des « fauteurs » en passation de marchés figurent des proches du Président de la République comme Awa Ndiaye, Karim Wade son fils, Aminata Niane, son ministre conseiller…



Awa Ndiaye, Karim Wade, Aminata Niane…épinglés
Aux termes des audits commandités par l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (Armp), 72 autorités contractantes ont été auditées. Le Directeur Général de l’Armp, Youssouf Sakho confirme que les résultats de ces audits ont mis en cause des entreprises publiques comme privées. Parmi celles figurent entre autres l’Anoci, le Dage du Ministère de l’intérieur, l’Apix, l’Hôpital Général de Grand Yoff, l’Hôpital Le Dantec, Dakar Dém Dik. A cet effet, M. Sakho informe que : « toutes les autorités contractantes qui gèrent un budget supérieur de 10 milliards sont automatiquement audités et 50% des celles qui gèrent un portefeuille située entre 5 et 10 milliards sont également auditées ».

Selon Birahime Seck, représentant de la société civile au sein de l’Armp, les audits ont souligné des anomalies par rapport à la Demande de renseignement des prix (Drp) qui est une modalité spécifique des passations des marchés publics. M. Seck ajoute, à cet effet, que dans certaines agences comme dans certains ministères, les auditeurs ont décelé des anomalies par rapport aux appels d’offre. A titre d’illustration, il a cité le Ministère de la famille, où les enquêteurs se sont rendus compte qu’il a été commandé une cuillère à 37 mille F Cfa, un tapis de prière à 15 mille F Cfa, une cuisinière grand format à 2 millions de F Cfa et un couteau à 42 mille F Cfa. Ce qui fait dire à Birahime Seck : « on s’est rendu compte qu’il y avait disproportionnalité par rapport à la vérité des prix ». En outre, les auditeurs ont relevé que la quasi totalité des documents concernant la procédure de passation des marchés publics au sein du ministère de la Famille n’a pas été mise à leur disposition.

L’Anoci dans le club des « violeurs »

Dans le même registre, l’Anoci que dirigeait l’actuel Ministre d’Etat, ministre de la coopération internationale, de l’aménagement du territoire des transports aériens et des infrastructures, Karim Wade, a été citée parmi les agences qui ont violé les dispositions du code des marchés publics. Sur ce point les audits ont montré que le marché relatif aux travaux de l’élargissement et d’aménagement de la route Mamelles-Aéroport, attribués aux termes de la procédure d’évaluation du groupe Eiffage pour 34 milliards de F Cfa TTC a fait l’objet de négociation qui ont pour objet de négociation pour réduire le cout à 13 milliards de F Cfa

Les auditeurs ont aussi mentionné des anomalies d’ordre institutionnel. En d’autres termes, au moment de l’ouverture des prix, il est exigé que ce soit une ouverture publique. C’est-à-dire les membres de la commission ont l’obligation d’être présents ainsi que les soumissionnaires. Sur ce point, M. Seck affirme que : « on s’est rendu compte pour des marchés qui avoisinent les 100 millions de F Cfa, des ouvertures ont été faites sans la transmission des procès verbaux d’ouvertures des offres ». « Ce qui constitue une violation du code des marchés publics », estiment le membre de l’Armp.

La balle dans le camp de la justice

Interpellée sur la suite à donner par rapport aux parties contractantes ayant été épinglées par les audits, l’Armp répond ce qui suit : « Le décret 2007-546 nous donne la faculté en tant que personne morale de droit public et en tant qu’autorité administrative indépendante de saisir le juge et il appartient a celui-ci en tant que régulateur social de prendre la décision qu’il faut ». Dans le même sillage, l’Armp soutient que : « nous notre rôle c’est de recenser les fautes et des les communiquer au juge et à toutes les autorités compétentes ». Concernant la sanction des fautes de gestion relevées, M. Seck a évoqué la cour des comptes qui, selon lui, « est une juridiction spécialisée, qui a une modalité de saisine à travers sa chambre de discipline financière ». A cet effet l’Armp déclare qu’elle usera de tous les moyens pour saisir les autorités pour que celles-ci interpellent la chambre de discipline financière.

La « livraison » de l’Apix réclamée

Lors de la conférence de presse, un cas qui a le plus attiré l’attention est celui de l’Apix. Concernant cette agence managée par le Ministre conseiller, Aminata Niane, un membre de l’Armp répond que : « il y a une loi qui permet à cette agence de passer certains marchés qui ne sont pas de la compétence de l’Armp. Je pense que c’est un redressement qu’on doit faire et même les bailleurs de fonds doivent veiller à ce que cette loi soit abrogée ». Car selon la même source, « il n’est pas intéressant que l’argent du contribuable puisse être utilisé et qu’il échappe au contrôle de l’organe chargé de la surveillance des marchés publics ».
Modou Pous Pous




1.Posté par MARVEL le 29/01/2010 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Avec Wade, outre les voleurs et menteurs, les tueurs et agresseurs aussi ne seront jamais inquiétés


Toutes ces affaires ci-dessous ont pour point commun le fait qu’elle ont fait l'objet, soit de pseudo enquête, soit d'enquête étouffée par les commanditaires connus de tous, en commençant par Abdoulaye Wade lui-même.


1° Meurtres ou morts trop suspectes

- Modou Bakhoum, un jeune homme de 32 ans, a trouvé la mort dans les locaux de la gendarmerie de Karang - vendredi 23 janvier 2009 (=> Pas de coupable)

- Assassinat de Mamadou Sina Sidibé, jeune menuisier métallique, tué d'une balle dans la tête le 23 Décembre 2008 par une armée chargée par son chef suprême de faire des cartons sur les populations, de préférence dans la tête comme à Tien An Men, cela pour le laisser tranquillement détourner l’or du pays (=> Pas de coupable)

- Assassinat de Balla Gaye parce qu’il a eu le tort de manifester un mécontentement. (=> Pas de coupable)

- Torture et assassinat de Dominique Lopy, 25 ans, mort dans les locaux de la police dans la nuit du 20 au 21 avril 2007. Son corps a été dissimulé et remis aux sapeurs pompiers. Il avait simplement été accusé de vol d'une télé par un député PDS, un suceur de Wade ….. (=> Pas de coupable)

- Le jeune Dioutala Mané, atteint au dos par une balle parce qu'il manifestait à Kolda contre l'assassinat de Dominique Lopy ……….(=> Pas de coupable)

- Un écolier, a été atteint par une balle perdue lors des mêmes manifestations de Kolda et devenu invalide ………(=> Pas de coupable)

- Torture et assassinat de Alioune Badara Diop au commissariat de Ndorong à Kaolack. (=> Pas de coupable)

- Torture et simulation de pendaison de Adja Camara lors de sa garde-à-vue dans les locaux du commissariat central, (=> Pas de coupable)

- Assassinat de El Hadj Gorgui Mbengue, sous préfet de Diouloulou (=> Pas de coupable)

- Assassinat de Oumar Lamine Badji. Wade a tripatouillé l’enquête car il sait (=> Pas de coupable)

- Assassinat du frère de Oumar Lamine Badji, un témoin gênant. (=> Pas de coupable)

- Assassinat de Abba Diedhiou (autre témoin gênant. Il se serait jeté hors d'un fourgon pourtant rempli de policiers assis à ses côtés) => Pas de coupable

- Accident curieux de feu Ismaila Mbaye (un exécutant qui s’apprêtait à mouiller son commanditaire comme Pape Ibrahima Diakhaté l’a fait) => Pas d’enquête

- Assassinat de Dino Ména Aidara (=> Pas de coupable)

- Assassinat de Maître Seye (=> Assassins et commanditaires couverts par la loi Ezzan)

- Mort trop naturelle de Isidore Ezzan (=> Pas d’autopsie ni d’enquête)


**********

2° Diverses agressions :

- Boubacar Kambel Dieng et Karamoko Thioune. Passés à tabac, avec enregistrement sonore à l’appui, par des forces du désordre blanchies par Wade lui-même (=> Pas de coupable, à part peut-être le journaliste qui aurait à lui seul attaqué les policiers selon la version de Wade)

- Agression d'employés et saccage des locaux de 24h Chrono et de l'AS par des criminels employés par le bouffon de la reine Farba Senghor (=> les exécutants ont été graciés, et le commanditaire promu comme numéro 2 du PDS)

- Talla Sylla (passage à tabac commandité depuis la présidence) (=> Pas de coupable)

- Agression de Pape Cheikh Fall (journaliste RFM) par des écervelés à la solde du charlatan Bethio Thioune (=> Pas de coupable)

- Députée Mously Touré (passée à tabac par les forces du désordre lors de la marche contre la faim devant le siège du PIT) (=> Pas de coupable)

- L’agression sauvage des journalistes et des supporter de Idy à leur passage devant la maison du charlatan Bethio Thioune (=> Pas de coupable)

- Incendie des locaux de Walf (=> Pas de coupable)
- Saccage des locaux de Walf et agression sauvage du personnel (=> Pas de coupable, même si ils ont été filmés et sont bien connus)

- Destruction de la permanence de l'AFP à Kaolack par un ministre "Farba" et ses nervis, sous les yeux des journalistes (=> Pas de coupable)

- la tentative d'attentat contre l'ancien ambassadeur du Sénégal en Grande Bretagne (=> Pas de coupable)

- l'attentat à la bonbonne de gaz au ministère de l'élevage, avril 2007. (=> Pas de coupable)

- l'attaque de la maison de l'ex-pm au Point E (=> Pas de coupable)

- ...............

*********

3° Diverses bavures sans suite

- chute ou bousculade d'un étudiant du 2ème étage lors de l'invasion du campus de Dakar par les forces de l'ordre (=> Pas de coupable)

- amputation du bras d'un étudiant lors de la manifestation des étudiants à Saint Louis (=> Pas de coupable)

- Un jeune passant blessé par balle, et succombant à ses blessures au lendemain de la manifestation des ambulants (=> Pas de coupable)

- de nombreux morts causés par les cortèges officiels macabres (=> Pas de coupable)


***********

On peut parler des menaces régulières de mort contre des journalistes, écrivains, religieux, responsables d'ONG, manifestants, objecteurs de conscience, etc…… (=> Jamais de coupable)

Mais faut-il s'étonner de tout cela lorsque nous savons que la plus haute autorité de ce pays est un ignoble et vulgaire commanditaire de meurtres, qui veille scrupuleusement à s'entourer de pédophiles, de criminels, de prédateurs confirmés par la cour des comptes, de femmes objets, de marabouts véreux, etc…. ?


MARVEL
marvel@hotmail.fr

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page