leral.net | S'informer en temps réel
Jeudi 6 Janvier 2011

Awa Ndiaye sur la transmission de l’audit de sa gestion au procureur « J’attends que l’on m’appelle… »


En marge d’une rencontre hier avec les Associations féminines basées au Sénégal, la ministre d’Etat, Awa Ndiaye, s’est prononcée sur la transmission au Parquet du rapport 2008 du cabinet Mamina Camara qui porte sur sa gestion. Même si elle refuse d’entrer dans les détails, l’ancienne ministre de la Famille et actuelle ministre du Genre et des Relations avec les associations féminines affirme qu’elle « pense que tout cela (Ndlr : les éléments mis en cause par l’audit) pourrait être justifié ». Elle dit attendre d’être « appelée » pour apporter des clarifications.



Awa Ndiaye sur la transmission de l’audit de sa gestion au procureur « J’attends que l’on m’appelle… »
L’As révélait hier que le rapport 2008 du Cabinet Mamina Camara sur le Ministère de la Famille, qui a détecté des cas présumés de surfacturation entre autres, a été transmis au procureur de la République pour enquête. En marge d’une rencontre hier avec les Associations féminines basées au Sénégal, l’ancienne ministre de la Famille, dont la gestion est concernée par l’audit, a affirmé attendre d’être appelée pour apporter des clarifications. « Le journal en a fait état, le dossier a été transmis au Parquet ; j’attends que l’on m’appelle peut-être », a fait savoir la ministre d’Etat Awa Ndiaye. Refusant d’aller plus loin, la ministre du Genre et des Relations avec les associations féminines poursuit : « je ne voudrais pas entrer dans les détails et je pense que tout cela pourrait être justifié, mais pas ici, ni devant vous ».
La rencontre d’hier a été l’occasion pour elle d’établir une méthode de collaboration et de partenariat avec toutes ces Associations, méthode basée notamment sur la synergie et proposée par les associations elles-mêmes. Après s’être félicitée de la diversité des Associations féminines dans notre pays, Awa Ndiaye a déclaré qu’il est important que la femme retrouve son statut et ses prérogatives dans la Société. « Nous avons mis en place, ensemble, des pôles d’intervention et nous allons les associer à toutes nos activités, car le Ministère en a besoin pour accomplir sa mission », ajoute-t-elle.
Par ailleurs, Awa Ndiaye a tenu à préciser que le concept de Genre n’a rien à voir avec l’égalité homme-femme. Selon elle, « les hommes et les femmes doivent avoir les mêmes chances dans la lutte pour le développement d’un pays ». Les Associations n’ont pas manqué de réclamer la mise en place d’un financement qui leur permettrait de mieux s’acquitter de leur tâche.
Représentant le Réseau africain pour la promotion de la femme travailleuse (Rafet), qu’elle dirige, le Pr Amsatou Sow Sidibé trouve que cette synergie entre ces Associations permettra de renforcer leurs capacités, sur le plan des ressources humaines, techniques et financières. Elle a proposé également que le Ministère sollicite la collaboration de l’Institut des droits de l’homme et de la paix de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, afin d’aider les Associations féminines, en termes de formation, de sensibilisation et de recherches.
Le Ministère du Genre a prévu dans ses activités l’organisation d’une conférence internationale au mois de mai prochain, qui sera présidée par Me Wade. Ainsi, les termes de référence seront présentés aux différentes Associations, qui vont mettre en place un Comité scientifique et un Comité de pilotage pour la préparation de cette rencontre.
Soukeyna DIOP (stagiaire)
lasquotidien.com
(Plus d'informations demain sur leral .net)




1.Posté par Bitéye le 06/01/2011 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette pute a volé nous notre argent et son seul merite est qu'elle baise et fait bien la pipe avec ses dents et sa bouche de cromagnons.
Ministre d'etat sans porte feuille à cause de Wade et dieu sait que le vieux ne bande plus belles lurettes seulement il adore la pipe.

2.Posté par Naar le 06/01/2011 17:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un peu de respect Bitéye; Comment sait tu toi tout sa;Du sérieux et de la séreinité

3.Posté par cissé le 07/01/2011 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette Dame ne mérite aucun respect, elle qui a osé voler l'ensemble du peuple Sénégalais.Il faut en finir avec ces pratiques mafieuses dans la gestion des affaires publiques.Ce Pays n'est pas une propriété privée d'un groupuscule qui peut tout se permettre voire tout s'offrir sur le dos d'un peuple aux abois.A chaque flagrant délit de détournement et ou de surfacturation lésant le peuple la justice doit sévir de la manière la plus impitoyable.Pour en finir chaque cas de détournement avéré doit mener à la guillotine.Sous peu ce mal disparaitrait...Il ne faut pas avoir peur de la peine de mort, c'est un remède pour les nations corrompues.

4.Posté par ridial le 07/01/2011 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ya des ministresse qui doivent leur portes qu' leur service aupres du vieux.....................

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page