"> Titre de votre page google-site-verification=wcHQyKANhXTIFe14eKEMlsSlUMCZrMxe3xDh3BWP-zM
leral.net | S'informer en temps réel

BRT ET BIENTÔT TER ? MERIDIAM, LE FUTUR SEIGNEUR DU TRANSPORT AU SÉNÉGAL

Et si Meridiam devenait le grand manitou du transport au Sénégal. Après avoir obtenu l’exploitation du Brt, l’entreprise française serait toute proche de griller SETER pour l’exploitation du TER.


Rédigé par leral.net le Jeudi 22 Septembre 2022 à 15:22 | | 0 commentaire(s)|

En force et en silence, l’entreprise française Meridiam est en train de se faire une grande place dans le secteur du transport au Sénégal. Spécialisé dans le financement et le développement d’infrastructures, le groupe français a signé en mars 2022, un contrat pour l’acquisition et la gestion de bus électriques à Dakar…pour une durée de 15 ans. Le coût des bus électriques est évalué à 127 milliards de francs Cfa.

Même si du côté du Conseil exécutif des transports urbains durables (Cetud), l’on se réjouit de ce partenariat, force est de reconnaître que Meridiam est loin d’être rassasié. Dans un contexte marqué par des initiatives tous azimuts pour la protection de l’environnement, Meridiam a levé, l’année dernière, plus de 6 milliards de dollars (plus de 5 milliards d’euros). Selon des informations disponibles sur son site internet, les nouveaux Fonds seront entièrement alignés sur les objectifs de développement durable de la société et viseront une trajectoire de température conforme à l’Accord de Paris. « Ils s’inscrivent dans le cadre de l’article 9 du nouveau règlement européen sur la divulgation des informations relatives à la finance durable (SFDR), le standard le plus élevé en matière de développement durable », lit-on.

D’ailleurs, vantant les mérites de la collaboration avec le Cetud, les responsables de Meridiam insistaient beaucoup sur l’aspect environnemental. « Les bus fonctionneront grâce à des batteries électriques et permettront d’améliorer massivement la qualité de l’air à Dakar et d’éviter l’émission de plus de 59 000 tonnes de CO2 par an », avaient-ils assuré.

Et maintenant le TER ?

Avec des bureaux dans plusieurs pays du monde, le groupe qui emploie 300 salariés, avec plus de 15 milliards d’euros d’actifs sous gestion, a investi jusqu’en 2021, plus de 70 milliards d’euros dans plus de 100 projets dans trois domaines. Une véritable force de la nature en pleine expansion. Avec des ambitions de titan, elle se donne les moyens de les atteindre. Par exemple, selon des indiscrétions, plusieurs cadres de l’entreprise EIFFAGE ont été débauchés. Certains ont même été au cœur du projet de l’autoroute à péage.

Coïncidence ou stratégie mûrement pensée ? En tout état de cause, selon une source proche de l’entreprise, Meridiam s’est déjà positionné pour reprendre l’exploitation du TRAIN EXPRESS RÉGIONAL. En contrepartie, elle propose de financer le tronçon Dakar-Mbour et Dakar-Thies. Une offre qui a fini de séduire les pouvoirs publics sénégalais. Certains vont même plus loin, en annonçant que Meridiam sera le nouvel exploitant du TER. Ce, dès 2023?

https://clic-afrique.com/brt-et-bientot-ter-meridiam-le-futur-seigneur-du-transport-au-senegal/

( Les News )

Leral "> Titre de votre page