leral.net | S'informer en temps réel

Bignona: Les Kalounayes veulent sortir de l’enclavement


Rédigé par leral.net le Mardi 8 Mai 2018 à 19:50 | | 0 commentaire(s)|

Le bitumage de la boucle des Kalounayes préoccupe les fils de cette zone du département de Bignona (nord de Ziguinchor). Ces derniers, regroupés autour d’un Comité, ont tenu une conférence de presse ce mardi, pour alerter les autorités étatiques de cette situation qui tue l’économie locale et plonge les populations dans une extrême pauvreté.

« Chaque année et, à chaque période de récolte, des centaines de tonnes de productions agricoles pourrissent sur la route, en ralliant Dakar où les autres capitales régionales, occasionnant la perte de plusieurs millions de nos francs. La zone des Kalounayes ne pourra pas émerger sans une bonne route. Si nous continuons à vivre avec la boucle et ses pistes rurales difficiles d’accès, nous allons toujours, nous ancrer dans la pauvreté. Les jeunes et les femmes de cette étendue produisent beaucoup de produits agricoles. Mais, l’évacuation vers les villes pose une véritable équation, à cause de l’état de délabrement très avancé de notre boucle. Même, le marché à céréales et à bétail de Djiguinoume dont nous exigeons l’ouverture immédiate, ne sera d’aucun bénéfice pour les populations, si la route n’est pas bitumée », a déclaré le président du Comité pour le Désenclavement de la Zone des Kalounayes, Bassirou Sané.

Il rappelle que le 7 février 2018, lors d’un Comité régional de développement (CRD), consacré à l’organisation du Gamou des Kalounayes, tenue à la gouvernance de Ziguinchor, la question du désenclavement a été posée sur la table. Les organisateurs de cette cérémonie religieuse ont interpellé le chef de l’Exécutif régional sur le bitumage du tronçon qui relie leur localité à la R4 (route nationale n°4).

En réponse, le gouverneur, Guédji Diouf et les techniciens de l’AGEROUTE, présents à ladite rencontre, ont fait savoir que les études techniques et d’impact environnemental, social sont déjà faites et le financement bouclé. Seulement, plus rien n’a été fait ou entrepris jusque-là. A part une une mission conduite par le Maire de la Commune de Coubalan pour recueillir les avis des populations, aux fins de les rassurer quant à la construction effective de ces voies d’accès. « Il n’y a pas eu d’appel encore ou une quelconque activité qui annonce le démarrage des travaux », s'est inquiété M. Sané.



Lamine DIEDHIOU, Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos