leral.net | S'informer en temps réel
Lundi 28 Juillet 2014

Brouille avec Karim Wade : cette autre part de vérité que le Colonel Ndaw n’a pas racontée dans son brûlot


Dans son Livre, “Pour l’honneur de la Gendarmerie sénégalaise”, le Colonel Abdoulaye Aziz Ndao, expliquant le coup de froid qui s’était abattu sur ses relations avec l’ancien puissant ministre d’Etat Karim Wade, a invoqué le déguerpissement du chauffeur de ce dernier de la Caserne du Front de Terre.



Brouille avec Karim Wade : cette autre part de vérité que le Colonel Ndaw n’a pas racontée dans son brûlot
Mais il y a un mais, dans cette histoire racontée par l’attaché militaire à Rome, récemment rappelé à Dakar. En effet, selon des sources généralement bien informées, d’abord, le gendarme en question n’avait pas quitté, à l’époque, son logement, comme le prétend le Colonel Ndao.

En d’autres termes, le chauffeur de Karim Wade est resté encore pendant longtemps sur les lieux. Ensuite, la vraie brouille entre le Colonel et le fils du Président de la République remonte à quelques semaines avant le départ d’Abdoul Aziz Ndao de son poste de Second au Haut Commandement de la Gendarmerie.

Cette nuit-là, Karim Wade est tombé sur une scène surréaliste et dans laquelle l’auteur du brûlot, sanglé dans son port vestimentaire de la Gendarmerie, était en train de papoter avec une femme, en pleine rue. Et ce, sur fond de tapes amicales.

Cette scène surréaliste a eu lieu, un peu avant la Présidentielle de 2007, vers 23 heures, vers l’Etat-major de la Gendarmerie, sur la Rue Emile Zola. Actusen.com préfère s’abstenir d’évoquer le profil de la dame surprise avec le gradé de la Gendarmerie en train de parloter, dans une oasis de bonheurs.

D’après toujours nos sources, le fils de l’ancien Président de la République demanda, à cet effet, à son chauffeur s’il connaissait le gradé de la Gendarmerie qu’il venait de dépasser. Là, la réponse dudit chauffeur tomba sèche : “c’est le second du Général Abdoulaye Fall”, lui dit-il.

Mis dans une colère noire, Karim Wade s’en est aussitôt ouvert à son père et Président de la République d’alors, Abdoulaye Wade. Qui, à son tour, interpella le Général et Haut Commandant de la Gendarmerie. Ce dernier, visiblement affecté par la colère du prédécesseur de Macky Sall, convoqua le Colonel Abdoulaye Aziz Ndao.

Les deux gradés ont, d’ailleurs, eu, ce jour-là, des échanges houleux. Surtout lorsque le plus gradé des deux Abdoulaye fît des remontrances piquantes à l’autre. Les nerfs se tendirent et le Général Abdoulaye Fall se résolut à mettre sur la table sa séparation d’avec son suivant immédiat.

Actusen.com



Titre de votre page Titre de votre page