leral.net | S'informer en temps réel

COVID-19: Le Cap-Vert arrête sa liaison aérienne avec le Sénégal


Rédigé par leral.net le Mardi 17 Mars 2020 à 18:04 | | 0 commentaire(s)|

Les circonstances sans précédent déclenchés par l'épidémie du nouveau Coronavirus, Covid-19, représentent une menace existentielle non seulement pour l'industrie de l'aviation et du tourisme, mais en général pour l'économie et la connectivité sociale.

En raison de la propagation progressive de la pandémie de coronavirus Covid-19 dans plus de 150 pays, la plupart de ces pays ont déjà imposé des interdictions de voyages temporaires, obligeant les compagnies aériennes à suspendre leurs activités.

Par conséquent, Cabo Verde Airlines informe ses clients qu'au vu de cette situation, et en tenant compte l'action du gouvernement du Cabo Verde pour fermer les frontières du pays, Cabo Verde Airlines suspendra toutes ses activités de transport à partir du 18-03-2020 et pour une période d'au moins 30 jours.

Fin février, le gouvernement du Cabo Verde a interdit les vols à destination de l'Italie, ce qui a entraîné la suspension des vols vers Rome et Milan. Le 18 mars, le gouvernement a décidé d'interdire toutes les liaisons aériennes avec le Portugal et Les pays européens avec Covid-19, ainsi que pour les États-Unis d'Amérique, le Brésil, le Sénégal et le Nigeria.

Récemment, Cabo Verde Airlines avait déjà suspendu ses vols vers Washington, DC (États-Unis), Porto Alegre (Brésil) et Lagos (Nigéria), annulant désormais des liaisons depuis Boston (États-Unis), Lisbonne (Portugal), Paris (France), Dakar (Sénégal), Fortaleza et Recife (Brésil).

Cabo Verde Airlines enregistre un nombre élevé de demandes d'informations de ses clients et s'assure de tout faire pour répondre à tous les passagers.

Cabo Verde Airlines regrette les désagréments causés à tous les passagers et assure à tous les passagers et au personnel que la sécurité de chacun continuera d'être la principale préoccupation de la compagnie.

La compagnie aérienne continue de s'entretenir avec des actionnaires clés et les autorités locales pour évaluer si des vols spéciaux, humanitaires, de rapatriement ou de fret doivent être maintenus pour garantir que l'archipel n'est pas isolé et que des biens essentiels tels que des médicaments peuvent être fournis.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos