leral.net | S'informer en temps réel

Championnat d’Afrique de Karaté au Rwanda : L’équipe nationale bloquée à Dakar, faute de billets d’avion, Matar Ba indexé


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Août 2018 à 15:16 | | 0 commentaire(s)|

Le karaté sénégalais souffre d'un manque de considération de la part des autorités étatiques qui ne dit pas son nom.
Depuis plusieurs années, le karaté remporte beaucoup de titres sur le plan international sans que ses pratiquants soient logés à la même enseigne que les autres disciplines sportives.

Championne d'Afrique en 2017, l'équipe nationale de karaté s'apprête à aller défendre son titre la semaine prochaine à Kigali et pourtant, jusque-là, il y a encore beaucoup de flou autour de la préparation de l'équipe.

Trois des expatriés devant compléter la délégation (Abdoulaye Diop, Maguette Seck en France, El hadji Gaye Ndour, Usa) n'ont toujours pas rejoint la Tanière parce que leurs titres de transport qui doit être pris en charge par le ministère des Sports, tardent à être disponibles. À cette liste s'ajoute le coach/préparateur physique Gabriel Sylla qui doit rallier la Tanière depuis le Canada. Un seul des expatriés sélectionné a pu faire le voyage, grâce à la bourse olympique du CNOSS. Une situation qui pourrait saper le moral des troupes.

À cela s'ajoute l'éternel problème des primes. En effet, l'équipe nationale de karaté après son titre arraché en terre camerounaise n'a reçu aucune prime de la part du ministère ou de la présidence de la République. Une situation qui perdure, car aucune prime n'a été versée aux combattants sénégalais depuis 2007 pour leurs titres continentaux.

Malgré les efforts consentis par le ministère des Sports comme l'augmentation de la délégation par rapport à l'année dernière, ces efforts restent insuffisants. Car la délégation part toujours avec moins de personnes qu'il n'en faudrait. Par exemple, l'équipe féminine en kata ne fera pas le déplacement. Et les filles, n'auront pas de représentante dans la catégorie des -55 kg.

Il est temps que les autorités accordent plus d'importance aux sports qui gagnent et défendent l'honneur du Sénégal à l'étranger. Si une victoire aux championnats du Sénégal fait mériter à certains d'être reçus par le président de la République, il est tout à fait normal que des champions d'Afrique reçoivent les honneurs de la République. Il n'y a qu'un seul drapeau, un seul hymne national alors il doit y avoir un seul et unique traitement, pour ceux qui les défendent.






Abdourakhmane Moundor Sène,
capitaine de l'équipe nationale de Karaté



Cliquez-ici pour regarder plus de videos