leral.net | S'informer en temps réel
Mardi 25 Décembre 2018

Cheikh Tidiane Dièye : « Si Gérard Senac est capable de se jouer de nous avec autant d'assurance, c'est parce qu'il… »


Se prononçant sur la fausse baisse du tarif de "l'autoroute à péage sur sa page facebook, Cheikh Tidiane Dièye a déclaré que si Gérard Senac est capable de se jouer des usagers sénégalais avec autant d'assurance, c'est parce qu'il sait que notre Gouvernement ne lèvera pas le plus petit doigt.



"L'autoroute à péage : la fausse baisse du tarif. L'autoroute à péage est l'un des symboles, grandeur nature, du profond mal qui gangrène notre pays et réduit à néant tous nos efforts de développement. L'effroyable prédation qu'on y impose au peuple sénégalais est rendue possible par la faiblesse de nos dirigeants. 
 
Notre gouvernement manque de courage et de compassion. On préfère donner aux citoyens l'impression qu'on a réduit le tarif du péage alors qu'en réalité on a augmenté considérablement et durablement les avantages du concessionnaire.
 
Non seulement les 1000 déduits du tarif Dakar -Aibd seront récupérés ailleurs et autrement, mais ils seront payés, de toute façon, plus tard à travers la rallonge de 10 ans accordée sur la durée de la concession. C’est reprendre d'une main ce que l'on a donné de l'autre. 


Nous souffrons aujourd'hui parce que des membres d'un gouvernement, celui de Wade, ont été en collusion, il y a longtemps, avec un privé pour piller les Sénégalais en leur construisant l'une des autoroutes les plus chères au monde car largement surfacturée. Nous souffrons parce qu'aujourd'hui un autre gouvernement, celui de Macky Sall, préfère se cacher derrière le contrat inique qui le lierait à l'entreprise pour ne pas assumer sa responsabilité de protéger les biens des sénégalais.
 
 Il fait semblant d'agir mais il n'en est rien. Payer 2000 FCFA sur Dakar-Aibd, moins de 50km, pendant 40 ans, est de toute façon excessif. Les comparaisons effectuées montrent qu'on ne devrait pas dépasser 1500FCFA sur 80 à 100km d'autoroute. Ce qui veut dire que l'on devrait pouvoir aller à Mbour ou Thies a 1500 francs.
 
Invoquer la nécessité du remboursement du prêt pour justifier la cherté du tarif est une fausse raison. C'est très cynique. Le flux actuel de véhicules et le nombre de transactions sont de loin supérieurs aux prévisions initiales. Les transactions quotidiennes dépassent 55.000. Cela donne facilement près de 20 milliards de CFA par an, une manne que se partagent l'entreprise Senac et l'État, l'un et l'autre se sucrant royalement sur le dos des usagers. 


Si Gérard Senac est capable de se jouer de nous avec autant d'assurance, c'est parce qu'il sait que notre Gouvernement ne lèvera pas le plus petit doigt. Au contraire il lui trouvera toutes les excuses pour qu'il continue sa spoliation."








Titre de votre page Titre de votre page