leral.net | S'informer en temps réel
Jeudi 30 Juillet 2015

Cité de émergence : Une grosse arnaque et une supercherie politique ?


La transformation du site de l'ancien « Garage Pompier » en Cité de l’Émergence est un projet perverti. En réalité, c’est un projet non du Pdt Macky Sall mais du Pdt Wade et de l’ancien Maire de Dakar, le Président Pape Diop. Ce projet, dont les piloris ont été déjà posés par ceux-là, entrait dans le cadre d’un réajustement du trafic interurbain plus pertinent que l’orientation que Macky Sall lui a donné dans le sillage de la continuité de l’Etat.



Mais ses objectifs novateurs ont été déviés en pleine autoroute vers une cité d’habitation.

Au début, il s’agissait de transférer le « Garage Pompier » aux Baux Maraichers à partir d’une restructuration routière qui rendrait son accès plus commode et plus pratique. Cette donne n’a pas été suivie par le Pdt Macky Sall si bien que parvenir à ce nouveau garage est une rude épreuve qui amène les voyageurs à subir toutes les peines du monde pour y accéder en raison d’une absence de réaménagement infrastructurel routier.

Dans ce projet conçu au début par Wade et Pape Diop, à qui on peut reprocher ce que l’on veut sauf d’être quand même des bâtisseurs, Petersen et Colobane étaient inscrits en bonne place dans une perspective de modernisation aussi bien de ces zones que d’autres localités publiques de Dakar.

Mais jamais une construction d’une Cité d’habitation au site du « Garage Pompier » n’a été la finalité de ce projet. Deux raisons ont amené le régime précédent à ne jamais songer à une telle initiative. La première est la situation de ce vaste terrain jouxtant l’autoroute qui poserait bien un problème de sécurité dans la zone pour que des populations puissent y loger. La deuxième est une volonté de désengorger la Capitale en favorisant la construction de nouvelles villes hors de Dakar, faciles d’accès grâce aux autoroutes à péage.

Il y a donc une série de duperies et de supercheries dans ce projet perverti.

La première est que si la continuité de l’Etat a été assurée, la vérité n’a pas été dite aux citoyens. Ceux-là sont abusés par l’insertion de ce projet dans la mise en œuvre du PSE plus identique à un Plan Sénégal Endetté qu’à un Plan Sénégal Emergent.

La deuxième est la promesse de centaines d’emplois à des jeunes à qui on n’a jamais dit que ces emplois ne dureront que le temps de la construction des immeubles.

La troisième supercherie est la nature des immeubles : 17 étages avec des ascenseurs dont l’entretien et le fonctionnement nécessitent l’apport forcé des résidents. Or, il est indubitable que ceux-là ne pourront respecter éternellement cet engagement surtout avec des immeubles de 17 étages à ascenseurs dans ce pays où la politique énergétique est désastreuse.

Et puis où a-t-on vu en Afrique des logements sociaux destinés, en principe, à des citoyens moyens, avec des ascenseurs au cœur de la ville ?

La quatrième supercherie a des relents d’une arnaque financière. Elle réside dans le choix des entrepreneurs. Des entreprises et des sociétés sénégalaises spécialisées ont été larguées et des Marocains ont été choisis. Des architectes et de jeunes citoyens marabouts ont accusé l’épouse du président de la République d’avoir bénéficié de pots-de-vin de 650 000 000 FCfa auprès de ces Marocains afin qu’ils gagnent le marché. C’est une grave accusation. La Fondation de la Première Dame et un essaim de conseillers à la présidence de la République ont annoncé une plainte qui n’est bizarrement pas encore déposée. Ils se limitent simplement à des diatribes contre les accusateurs et une apologie de démenti et de défense de l’accusée.

Mais ce Projet Cité de l’Émergence a tout d’une addition de supercheries en attendant de voir les immeubles sortir de terre.....

Dakarmatin.com
( Les News )



Titre de votre page Titre de votre page