leral.net | S'informer en temps réel

Commercialisation de l’arachide: Dr Papa Abdoulaye Seck à Fatick et Kaolack pour le suivi


Rédigé par leral.net le Vendredi 28 Décembre 2018 à 12:03 | | 0 commentaire(s)|

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural Dr Papa Abdoulaye Seck est en tournée dans les régions de Kaolack et Fatick.

C’est un déplacement qui s’inscrit dans le cadre du suivi de la campagne de commercialisation de l’arachide qui a démarré officiellement le 3 décembre 2018. La première journée a été consacrée à la visite des trois grandes huileries du bassin agricole. Il s’agit de COPEOL, SONACOS et WAO, qui ont salué les mesures prises et le bon démarrage de la campagne.

Partout, le ministre a rappelé les mesures prises par le Gouvernement, comme dans le cadre du protocole Etat-huiliers, la subvention du quota de 300 mille tonnes d’arachide maintenue pour faciliter l’écoulement de la production. Il a aussi évoqué le maintien de la suspension de la taxe à l’exportation pour une meilleure ouverture du marché qui profite aux producteurs, le maintien du prix plancher à 210 F CFA, malgré une baisse des cours mondiaux qui aurait dû entraîner une baisse de ce prix à 145 F Cfa.

Le patron de l’Agriculture a aussi souligné la mise en place d’une commission composée des Banques, du Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural et du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan chargée d’assurer le suivi des financements de la commercialisation au sein du Comité de suivi de la campagne. Toujours dans la même veine, Papa Abdoulaye Seck de mentionner le fonds de 35,5 milliards pour démarrer la campagne, versé en deux tranches (un premier décaissement de 15,5 milliards en décembre 2018, déjà effectif, et un deuxième prévu au mois de janvier 2019).

Cette année, le Sénégal a connu une production record de 1 million 432 mille tonnes, du fait de la reconstitution du capital semencier qui a mis à la disposition des producteurs des semences à haut rendement, de l’utilisation de matériels agricoles modernes (tracteurs, matériel attelé...), en sus d’une gestion intelligente des changements climatiques qui avaient entraîné un début l’hivernage marqué par un déficit hydrique.





Le Témoin



Cliquez-ici pour regarder plus de videos