leral.net | S'informer en temps réel

Confrontation : Khalifa Sall déchargé

Auditionné ce jeudi, lors d'une confrontation avec ses collaborateurs, Mbaye Touré, le Directeur des affaires financières, et Yaya Bodian, chef du bureau du budget, Khalifa Sall est retourné à la prison de Rebeuss à la fin de son face-à -face avec le Doyen des juges.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Mars 2017 à 08:31 | | 0 commentaire(s)|

Confrontation : Khalifa Sall déchargé
S'adressant à la presse après cette séance de confrontation, Me El Hadji Diouf, porte-parole du jour du pool des avocats du maire de Dakar, a soutenu que «le juge aurait dû libérer Khalifa Sall même sans qu’on le lui demande. Parce que Khalifa Sall a été blanchi aujourd’hui, il a été mis hors de cause par ses co-inculpés».

Selon l'avocat, les deux co-inculpés du maire de Dakar ont dit que tout ce qu’ils faisaient, c’est de lui remettre de l’argent comme ils le faisaient avec ses prédécesseurs. Et lui, il s’occupait des questions sociales pour régler des sollicitations des dakarois. "Rien n’est nouveau. Les factures dont on parle, Khalifa ne les a jamais vues. Il ne s’occupe pas de papiers, il ne s’occupe pas de commandes. Ce n’est pas lui qui fait des commandes», a précisé l'avocat qui poursuit, « la main de Dieu est intervenue. Parce que les mensonges ont été démasqués. Mbaye Touré et Yaya Bodian ont dit que jamais Khalifa Sall n’a vu des documents, jamais donc il n’a signé, jamais il n’a vu de faux, jamais il n’a usé de faux», a défendu le tonitruant avocat.

«Donc, Khalifa Sall ne s’occupe pas de faux, ne connaît pas de GIE, ne connaît pas de riz, ne connaît pas de mil, etc. Lui, on lui remet 30 millions tous les mois comme on remet 50 millions à Moustapha Niasse tous les mois, comme on remet un milliard tous les mois à Macky Sall pour des fonds politiques parce que Dakar n’est pas Kaolack. Dakar c’est la capitale du Sénégal», tonne-t-il.

Et pour étayer ses propos, l’avocat donne l’exemple de l’ancien maire Mamadou Diop. « Vous avez vu, Mamadou Diop. Il a quitté ses fonctions de ministre de la Santé pour devenir Maire de Dakar. Parce que le Maire est plus important que le ministre. Dakar donc doit avoir ses fonds politiques et Khalifa Sall les a trouvés ici», insiste Me El Hadji Diouf.

SENEWEB.COM