leral.net | S'informer en temps réel

Coupe de France : Keita Baldé propulse Monaco pour les 16es de finale

Un doublé de Keita Baldé et un penalty arrêté par Benjamin Lecomte ont permis à Robert Moreno de réussir sa première sur le banc de Monaco contre Reims (2-1) samedi en Coupe de France.


Rédigé par leral.net le Dimanche 5 Janvier 2020 à 09:55 | | 0 commentaire(s)|

Pour ses grands débuts à la tête d’un club, l’ancien sélectionneur de l’Espagne Robert Moreno a donc vécu un après-midi contrasté. Et surtout il est passé d’une grande frayeur à une joie non feinte et non dissimulée en fin de rencontre.
Car à cinq minutes du terme de la rencontre, alors que le score était de 1-1, son gardien Benjamin Lecomte a été déterminant. Alors que Adrien Silva venait de concéder un penalty pour une faute sur Hassane Kamara, il a permis aux siens de rester en vie dans cette Coupe de France.
Le Malien Moussa Doumbia, pourtant auteur d’une entrée en jeu très tranchante jusqu’alors, a tiré plein centre. Et l’ancien gardien de Montpellier a sorti du pied la frappe (85e).
Dès lors, la rencontre allait devenir folle. Wissam Ben Yedder pensait lui aussi obtenir un penalty, mais a été sanctionné pour simulation (90e+1). Puis Doumbia frappait de peu à côté (90e+2), avant que Keita Baldé, autre grande bonhomme monégasque de la rencontre n’inscrive son deuxième but.
Sur le dernier corner de la rencontre, le Sénégalais donnait une victoire à l’arraché à Monaco (2-1, 90e+4).
Pourtant, tout n’avait pas été simple pour les hommes de Moreno en ce doux après-midi. En première période le 4-2-3-1 de Reims a bloqué toutes les velléités offensives des Rouge et Blanc.
Monaco, appliqué mais sans saveur a longtemps buté sur la meilleur défense de Ligue 1 avec le Paris SG. Il a fallu attendre plus de 20 minutes pour une première frappe cadrée (Gelson Martins, 21e). Et seul Alksandr Golovin s’est vraiment créé une belle opportunité (27e).
L’éclaircie monégasque est venue après la pause. Elle a duré un peu plus d’un quart d’heure, dès le retour des vestiaires.
On a pu alors comprendre les préceptes de Moreno, notamment le pressing pour récupérer haut le ballon et déstabiliser un adversaire alors désorganisé.
C’est ainsi que Cesc Fabrégas a récupéré un ballon devant la surface adverse, servi Ben Yedder, dont le centre piqué a trouvé Keita Baldé.
Toujours aussi fort dans le domaine aérien, le Sénégalais formé à La Masia de Barcelone croyait avoir fait le plus dur en ouvrant la marque (1-0, 61e).
Mais David Guion possède quelques armes offensives cette saison. A peine entré en jeu, Boulaye Dia s’est joué de Guillermo Maripan dans la surface de Monaco.
Après son pivot, il a égalisé en ajustant Lecomte avec juste (1-1, 69e). Monaco allait alors retomber dans ses travers. Craintifs, les hommes de Moreno n’étaient plus en mesure d’attaquer avec justesse. Jusqu’à ce que Lecomte réveille tout le monde avec son arrêt sur penalty et que Keita Baldé s’arrache pour offrir la qualification.
Désormais, c’est un tout autre adversaire qui, par deux fois, va se présenter devant Monaco: le Paris SG.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos