leral.net | S'informer en temps réel

Coupe de bois en Casamance: vive tension entre les maires de Sindian et de Oulampane


Rédigé par leral.net le Samedi 2 Juin 2018 à 16:21 | | 0 commentaire(s)|

Dans le département de Bignona, une vive tension s'est installée entre les maires des deux commune que sont Oulampane et Sindian. Près de 6 mois après les événements tragiques survenus dans la forêt de Bofa Bayotte, le problème de la coupe du bois pourrait entraîner de nouveaux problèmes si les autorités étatiques ne prennent pas les devants. 

En effet, Yankhouba Sagna, le maire de Sindian accuse son collègue de Oulampane, d'avoir violé la mesure d'interdiction depuis la massacre du 6 janvier, pour couper des arbres dans son territoire communal. "C'est un problème de coupe de bois. Au lendemain des événements de Bofa Bayotte, le chef de l'Etat et le gouvernement ont pris une mesure courageuse de suspendre les permis de coupe. Malheureusement, mon collègue de Oulampane s'est manifesté depuis avant-hier (mercredi) par des actions de coupe de bois dans notre zone. C'est lui-même en personne qui est venu opérer avec des véhicules, des tronçonneuses et tout un arsenal", dénonce-t-il sur les ondes de la Rfm. 

L'édile de la ville de Oulampane dément et apporte sa version des faits. Lansana Sané accuse même son collègue d'avoir saisi des troncs d'arbres coupés dans la zone qu'il administre. "Non, non, non. Il n'y a pas de coupe. Moi, j'ai saisi les 5 "Xay" (type d'arbre au Sénégal) qui ont été coupés. Et j'ai bloqué les "Xay" dans ma commune. Les Xay sont bloqués dans mon village Goumboulou. Ils disent que c'est leur zone, mais maintenant, nous, avec le sous-préfet, on va convoquer les deux communes pour ce problème de frontière. Ils disent que la carrière a été installée dans la zone de Kankoron, alors que c'est moi qui ai autorisé le décapage pour la société qui fait la route", a-t-il rétorqué sur la Rfm. 

La justice a été saisie par le maire de Sindian qui a déposé une plainte. Son collègue se dit prêt à aller répondre.






Pressafrik.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos